spacer Jeudi 25 mai 2017 @ 14:32 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Rendus burlesques des émotions dans la japanimation
Rendus « burlesques » des émotions dans la japanimation.

Les protagonistes sont souvent hauts en couleurs dans les animes, et en particulier dans les comédies. Leurs personnalités sont presque toujours au cœur des scénarii, et leurs émotions valorisées par un style propre à la japanimation (même s'il inspire de plus en plus de productions hors Japon et même US).

Ce parti pris de mettre en avant les personnages principaux est à la fois surprenant et logique dans la japanimation.
Surprenant car le Japon favorise le collectif sur l'individu, chacun devant se plier aux normes sociales et travailler pour le groupe.
Mais logique, si l'on considère que le Japon est une société exigeante où l'individu a besoin d'évasion. La société de consommation japonaise, à travers les mangas (très largement lus comme vous le savez) et les animés, donne du divertissement et la possibilité de « vivre » des aventures sinon impossibles, du moins improbables.

La japanimation a développé de nombreuses techniques au rendu réaliste, ou au contraire s'affranchissant du réalisme cinématographique pour un rendu très imagé des réactions émotionnelles. Cette ambivalence se retrouve dans le passé culturel du Japon, avec à la fois des évocations réalistes de scènes de la vie, et des représentations presque caricaturales mais très codifiées dans les différents arts narratifs (peinture, théâtre, ...).






D'ailleurs, les profanes sont très souvent agacés par ces visuels extravagants, caricaturaux et épurés.

Et bien qu'à cela ne tienne, amateur de fraiche ou de longue date, je vous propose un florilège de portraits « types » montrant la richesse des graphismes de la japanimation non réaliste, s'inscrivant dans une longue lignée artistique aux ramifications multiples...
Bref, voilà de quoi prêcher la bonne parole, et ne plus laisser dire que mangas et animés ne sont que des sous produits commerciaux sans qualités plastiques, mais sans tricher (Tricher en oubliant volontairement par exemple ce côté burlesque, pour ne garder que des films réalistes sombres et poétiques, comme Le Tombeau des lucioles, ou des contes familiaux comme Le Voyage de Chihiro ^^ ).

Trois éléments donnent au visage ce burlesque :
  • les yeux,
  • la bouche,
  • et très souvent des artifices visuels, tels que la goutte de sueur.

À noter que ces éléments sont occasionnellement employés dans des registres plus « sérieux » de la japanimation que la comédie, souvent pour marquer un passage de détente.

L'usage veut que l'expression apparaisse d'un coup, parfois accompagnée d'un son sec (souvent inspiré des bruitages de pièces de théâtre) pour renforcer le contraste.
Une exception confirme la règle : montrer le visage se décomposer sur une poignée de secondes. Mais cette méthode est rare car moins burlesque en général.

Liste des animés d'où sont tirées les images de l'article :
(vous retrouverez ces numéros sur les images et pourrez cliquer sur ces numéros pour accéder à la fiche concernée)
  1. Gokudo
  2. Kimi Ga Nozomu Eien
  3. Gokusen
  4. Death Note
  5. Abenobashi
  6. Magikano
  7. Ping Pong Club
  8. Bokusatsu Tenshi Dokuro Chan
  9. School Rumble
  10. Eiken
  11. Labyrinth Of Flames
  12. Venus Versus Virus
  13. Darker Than Black
  14. Patlabor la série
  15. Noein
  16. Popotan

La plupart de ces extraits viennent de comédies, mais pas seulement, puisque même pour les histoires les plus dramatiques, les animés utilisent parfois le rire pour donner un instant de répit aux spectateurs.


SOURIRE

Ce n'est pas simplement par la bouche que le sourire est exprimé, car c'est tout le visage qui est souriant pour être sincère. Les yeux prennent une forme caractéristique, comme si les paupières étaient fermées vers le haut. Impossible anatomiquement, cette représentation au niveau du regard est incroyablement expressive car elle accentue le sourire, par l'impression que les pommettes remontent tellement qu'elles « poussent » sur les yeux jusqu'à les fermer pas le bas. Enfin, cette représentation des yeux est aussi présente, mais moins accentuée, avec les masques traditionnels dans le théâtre (et ce depuis des siècles).



Si l'on ne garde que le regard, avec une forme de bouche non souriante, on obtient ainsi une personnage riant jaune.
Le smiley :-) des SMS ou sur IRC, donne façon manga ^_^ ou ^^.


EXASPÉRATION
Le personnage peut être simplement blasé par la situation, ou retenant une certaine violence.



Dans l'exemple donné, les traits sont marqués et une ombre couvre en plus le visage, indiquant que le personnage est lassé et ne doit plus être excédé.

Le smiley se tape -_- pour une exaspération non violente (il n'y a pas de smiley violent à ma connaissance).


LA GOUTTE



Grand classique que la goutte de sueur pendant au front ou à l'arrière du crâne si le personnage est de dos.
Elle exprime avec un certain fatalisme une situation subie dont se passerait bien le personnage.
Utilisé en smiley, cela donne ^^" pour un embarras léger (sorte de timidité), ou -_-" lorsque la gêne ne fait plus du tout rire (exaspération teintée de sarcasme).


COLÈRE
La veine qui palpite sur une tempe, est la représentation type de la colère exprimée ou retenue avec peine. Elle est dessinée par une sorte de # comme vous pouvez le voir sur les illustrations. Ce # est aussi utilisé sur des personnages de dos, dessiné par dessus les cheveux, comme la goutte peut l'être.


(3) & (2)


Dans ces exemples, vous pouvez voir dans l'ordre, la forme basique (de plus en plus rare), la forme classique, et une version très manga transposée en animé.


SURPRISE

La surprise s'exprime le plus souvent par la bouche bée, mais avant tout par ces traits caractéristiques (ici en jaune, mais qui sont parfois rouges).


(1) & (4)


Tellement courant dans les mangas, que même des animés au graphisme réaliste comme Death Note y ont recours (Misa à droite, a la bouche fermée car elle vient de croquer une pomme).


IN LOVE

Le sentiment amoureux est, suivant les intentions du personnage, retranscrit de multiples façons. Voici quelques unes des variations que l'on rencontre...

Amour pur / gaga
Les yeux scintillent, et sont parfois larmoyants. Les yeux peuvent être plus ou moins clos ou au contraire exagérément grands.
Utilisé aussi lorsque le personnage est subjugué et sans défense face à l'amour. De plus le personnage devient souvent mou ou comme un pantin désarticulé.


(5) & (6)


Vous noterez aussi l'utilisation fréquente d'un arrière plan plus ou moins pastel, avec bulles ou fleurs typiques du genre shôjo (cf. article précédent écrit par Shu).

Il est aussi possible, cela va sans dire, de détourner cette pureté :


(7) & (7)


Coquin / malicieux



Le personnage trouve « à croquer » quelqu'un. Généralement cela signifie des arrières pensées certes coquines, mais soft.
La représentation graphique de ce sentiment se fait par une bouche dessinée à la manière d'un museau de chat ; le reste du visage peut reprendre des traits félins ou non et user d'autres artifices.
En smiley cela peut se retranscrire :3

Une bouche ainsi dessinée rappelle aussi celle d'un malicieux goupil. En Asie, dans des pays comme la Chine et le Japon, la femme renarde est une des nombreuses créatures des croyances et légendes populaires (comme nos sirènes, licornes, fées et gobelins). Renarde le jour, elle se transforme en magnifique femme la nuit pour jouer des tours aux hommes et leur tendre des pièges pour les enlever.

Adolescent puceau

L'amour n'est plus que désir charnel. Ce type de sentiment est normalement représenté que chez l'ado aussi obsédé que puceau.
Le visage prend des traits ridicules ou disgracieux (yeux exorbités, rougeur excessive) parfois emprunts d'une certaine animalité.



Par exemple les narines se dilatent comme pour mieux humer l'odeur de la « femelle », les lèvres se retroussent comme pour le rut de certains mâles du règne animal (chevaux, cervidés). Le personnage fera le cas échéant des grognements ou des bruits de cochons, etc.
Dans l'exemple ci-dessus, vous noterez aussi les pupilles réduites à de simples points, exprimant - par contraste avec celles des grands yeux « shôjo » - un caractère cru (brutal, voire presque inhumain).


LARMES



Il en existe bien des versions, larmes de joie comme de peine et aussi pour les fou-rires ou la peur.
Ces larmes sont parfois mêlées de sentiments contradictoires, comme dans l'image ci-dessous, extrait d'un passage de Ping Pong Club où ce jeune obsédé est sur le point de se faire agresser sexuellement par une demoiselle.




RAHHH JE BOUS !
Ou l'impression de bouillir pour le personnage.



Saignement de nez (comme déjà évoqué dans le premier article) pour la version avec hormones en ébullition,



jets de vapeur pour la version plus neutre, mais pas toujours dénuée de fougue.
Vous noterez que les visages peuvent néanmoins être dessinés de façon très variée.


PANIQUE

Ce n'est pas une vraie panique comme celle face à la mort ou la peur devant un fantôme, mais quelque chose de très dessin animé, de l'ordre du coyote au dessus du vide tentant de rejoindre le bord de la falaise.
Dans les animes, cette sorte de panique est très enfantine, comme la peur de se faire gronder par la maîtresse tout en se perdant en explications brouillonnes.



Deux éléments sont associés : la bouche grande ouverte (cri ou explication) et des sortes de gouttes de sueur ou des larmes qui apparaissent autour de la tête. Un troisième élément est courant : de grands gestes rapides et désordonnés.


DÉSESPOIR

À l'opposé de ces visages grand-guignolesques, les comédies même les plus drôles montrent parfois des passages d'une grande tristesse solitaire pour leurs héros. La tête est penchée en avant et une ombre masque la zone des yeux, et ceux-ci ne sont alors pas dessinés. Cela peut donner l'impression que le personnage se sentant faible ne veut pas être vu.



Le cadrage est aussi souvent serré et coupe le visage pour n'en montrer que le bas.


DÉMONIAQUE



Une variante plus délirante de l'effet utilisé pour le désespoir, consiste à montrer le visage se relevant avec une expression agressive ou de vengeance, permettant d'enchainer sur une scène burlesque. Sert aussi pour les scènes de possessions où ne se trouve que de la violence gratuite sous l'emprise du démon (surtout dans les animes et mangas pour ados type shônen).
Dans les deux cas (scènes comiques ou juste violentes) le regard du personnage s'illumine d'une lueur surnaturelle et inquiétante.


IVRESSE



Elle donne le plus souvent lieu à des situations cocasses dans les mangas et animés.
Une barre plus ou moins rouge (ou rose sombre) apparaît au-dessus des pommettes et passant sur le nez. (Pour la petite histoire, la demoiselle saoule qui filme la carotte est filmée par l'ado avec la caméra vue plus haut ^^ ).
Une variante plus sobre consiste à hachurer le dessus des pommettes de légers traits roses ou gris.



Cette barre est caractéristique de l'ivresse, mais est parfois détournée pour exprimer des sentiments honteux (cf. ado en rut) et ne doit pas être confondu avec des pommettes roses accompagnant la gène amoureuse... Enfin quoiqu'il en soit les exemples ci-dessus ne laissent pas de place au doute ^^


MALAISE

Celui-ci s'exprime de façon caricaturale afin de valoriser le comique des situations, plus que le drame.



Les raisons du malaise sont variables, allant du psychologique à de la nourriture dégueulasse, mais préparée avec amour, que le héros se doit de finir pour faire plaisir à sa belle.

Le malaise inclut aussi une certaine peur. Ainsi dessinée, la peur peut prendre un aspect de farce, comme dans l'illustration suivante où l'on se raconte des histoires de fantômes :




PEUR

Le poil hérissé de peur (même à travers le T-shirt) et les cheveux dressés sur la tête, les dents qui claquent : autant de représentations classiques communes au Japon et à l'Occident.

Cependant les dessinateurs japonais usent également de styles propres, comme la bouche carrée, et une position des bras (personnage blond, première image), ainsi qu'un effet de courant d'air ascendant que l'on voit ici avec ces traits verticaux.




AURA

Nous quittons le burlesque pur pour un élément commun à de multiples genres d'animés et de mangas, dont les comédies. L'aura y exprime de la même manière une force ou des sentiments prêts à se déchainer, mais dans la bonne humeur générale !


(5) & (6)



PÉTRIFICATION

Là, c'est assez simple à saisir comme métaphore : le personnage est pétrifié par la situation. Tous les gags visuels sont possibles à partir de là. Changé en statue, le malheureux peut tomber et se briser, ou être mis sur un piédestal avant d'être tourné en ridicule... La pétrification peut aussi avoir une allure de « zombie » grisâtre et figé, pour un côté plus cadavérique.



Deux variantes coexistent : le personnage pétrifié est sur fond lugubre (noir ou en couleurs), ou restant parmi le décor de la scène. Ces variantes peuvent se succéder, généralement dans cet ordre. L'utilisation du fond accentue la solitude du personnage, avant de le remettre en situation dans l'histoire, mais incapable de réagir au coup dur qui a provoqué la pétrification.


(11)
(Les deux images ci-dessus se succèdent dans une même scène)



DANS LES VAPES

À force de se chamailler voir de se taper dessus pour faire les malins (et plus si affinité), on se retrouve souvent dans les vapes.



On remarquera plus particulièrement le sourire niais associé aux yeux représentés par deux croix ou deux spirales (tournant ou non).
Utilisé en smiley, cela donne x_x ou @_@

En conclusion,

Comme vous avez pu le remarquer, les visages dans les comédies animées (ou papier) sont très souvent déformés, et n'ont plus rien en commun avec l'anatomie humaine. C'est ce que les fans « otaku » appellent SD (Super Déformé ou Deformed). Ces digressions affectent principalement le visage à divers degrés comme nous venons de le voir :)

Vous noterez aussi, que de plus en plus de dessins animés venant d'occident utilisent ces représentations, comme Totally Spies... :japon:

Pour continuer d'en parler sur le forum, c'est par ici.
Le 04-06-2007 à 00:14:49 par : Metallord

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.