spacer Samedi 12 juin 2021 @ 22:13 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
HUNGRY HEART: WILD STRIKER
Détails
Staff
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon

<< Début - < Précédent
| Suivant > - Fin >>

1 - C'est toi Kyosuke (お前、恭介か…?)
C'est toi Kyosuke
Kyosuke Kanou est en seconde. Il se passionnait pour le foot, jusqu'à ce qu'il découvre qu'il n'arriverait jamais à la hauteur de son frère, un joueur de renommée internationale. Pourtant, lors d'une bagarre de rue, Kyosuke tape dans un ballon de foot qui trainait par là pour l'envoyer à la figure des voyous. Le foot va alors de nouveau s'insinuer dans sa vie.
2 - Merci coach (ありがとう…コーチ!)
Merci coach
Kyosuke est devenu l'entraineur de l'équipe féminin de foot. Il leur ordone de ramasser les cailloux et les mauvaises herbes qui s'entassent sur le terrain, comme son frère le lui a appris. Mais de jour en jour, les membres de l'équipe diminuent, jusqu'à ce qu'il ne reste plus que la capitaine, Miki.
3 - Jamais je ne m'avouerais vaincue (絶対…負けねーっ!)
Jamais je ne m'avouerais vaincue
Deux nouveaux joueurs entrent dans l'équipe, un brésilien, Rodrigo, et un certain Kôji "J" Sakai. Il disent être les meilleurs, et demandent à être directement intégrés en tant que titulaires. Bientôt, une dispute éclate entre les nouveaux et les anciens. Un match commence alors entre les seconde et les autres années, pour déterminer qui aura le droit de jouer.
4 - Quoi, moi défénseur!!! (オレ?何?ディフェンダー!?)
Quoi, moi défénseur!!!
Kyosuke s'inscrit au pensionnat de l'équipe sans en parler à ses parents. Alors que les jours passent, il continue de jouer comme il en a envie, sans suivre les directives et se débarrassant de son trop-plein d'énergie. Une jolie femme le regarde s'entrainer..."
5 - Lâche (逃げまくり?)
Lâche
Kyosuke passe titulaire en tant que défenseur. Il se sent mal à l'aise à son poste, d'autant plus que sont équipe perd lamentablement le match. Il se sent totalement démotivé. Il demande à l'entraineur de le mettre en position offensive, mais celui-ci refuse. Il quitte alors le terrain, menaçant d'abandonner définitivement le foot.
6 - Pourquoi tu veux forcément être en attaque ? (なんでフォワードじゃなきゃダメなの?)
Pourquoi tu veux forcément être en attaque ?
Kyosuke passe ses journées à ne rien faire et à s'amuser. Mais il sent un vide s'installer. Il tombe alors par hasard sur une retransmission en direct du match de l'équipe féminine de son lycée. C'est un match éliminatoire du championnat inter-lycéen, et Miki et ses coéquipières semblent débordées par l'équipe adverse. Kyosuke se précipite vers le stade...
7 - Ne te moque pas du foot (サッカーをなめるな!)
Ne te moque pas du foot
Kyosuke a réintégré l'équipe de foot, mais ne se familliarise toujours pas avec les techniques défensives. Rodrigo, quant à lui, ne s'entend pas du tout avec ses coéquipiers. Il est trop sûr de lui, et cela a le don d'énerver le reste de l'équipe. Un mot de travers, et voilà qu'une bagarre éclate...
8 - Jamais je ne cederai ma place (決して誰にも、渡しはしない!)
Jamais je ne cederai ma place
Lors d'une séance de tir, Sakai est totalement pris au dépourvu par un tir de l'entraineur Murakami. Après cet incident, Sakai perd tous ses moyens, et il n'arrive même plus à arrêter un tir de face. Kaori emmène un Sakai déboussolé vers le terrain où Kyosuke et Rodrigo s'entrainent en secret. Tous les trois commencent à s'entrainer ensemble. Sakai demande alors à l'entraineur de lui accorder une revanche.
9 - Tu es un mec non, alors qu'est-ce tu attends (男のくせに何びびってるの!?)
Tu es un mec non, alors qu'est-ce tu attends
Le premier match de l'équipe de Kyosuke les oppose au lycée Johoku. A la surprise de tous, Kyosuke est désigné attaquant par l'entraineur Murakami. Le match commence sans qu'il n'ait eu le temps d'en comprendre les raisons. Mais Kyosuke ne s'entend pas du tout avec l'autre attaquant de tête. A la mi-temps, alors que son équipe perd de 3 points face à son adversaire, l'entraineur Murakami décide de changer de formation : Kyosuke est désormais seul en attaque.
10 - Je le vois, je le vois clairement (見える!はっきりと見える!)
Je le vois, je le vois clairement
Grâce à son entrainement intensif en tant que défenseur, Kyosuke s'aperçoit qu'il arrive désormais à prévoir les mouvements des défenseurs adverses. Il parvient à marquer un but. Ses coéquipiers décident alors de donner un maximum de ballons à Kyosuke pour avoir une chance de remonter au score.
11 - Kyosuke, le point de faible d'Akanegoaka (恭介君が、茜ヶ丘の弱点…?)
Kyosuke, le point de faible d'Akanegoaka
Une fois le premier match éliminatoire passé, l'équipe se remet d'arrache-pied à l'entrainement. Le deuxième match les oppose au lycée Ryosei, une équipe qui a développé un jeu intelligent, censé exploiter les points faibles de l'adversaire. En analysant les données de ses adversaires, le capitaine de Ryosei, Furuki, décide d'utiliser la faille que semble constituer Kyosuke au sein de la formation adverse. Sa tactique ? Obliger Kyosuke à faire des erreurs...
12 - Ne t'occupe pas du cadre (枠にとらわれるな!)
Ne t'occupe pas du cadre
Comme Fukuri l'avais prévu, Kyosuke cumule les erreurs. Ses coéquipiers ne lui font plus de passes, et ça le met dans une rage folle. Kyosuke se met à subtiliser des ballons à ses partenaires. Personne n'attend plus leur victoire. Mais à ce moment, le capitaine Sako persuade Kyosuke de se ressaisir. Il ne lui fera de passe qu'à une seule condition, qu'il lui faudra accepter sans poser de question.
13 - Les cheveux en pétard ! (爆発頭のお兄ちゃーん!)
Les cheveux en pétard !
Le lycée Jôyô a gagné par deux fois en effectuant un retournement de situation. Et l'entrainement se poursuit avec encore plus d'ardeur. Kenta, le petit garçon que Kyosuke avait entraperçu lors de la rixe de rue, viens les voir. Il s'entend rapidement avec l'équipe. Karin, une copine de classe de Miki, s'intéresse quant à elle au poste de manager de l'équipe.
14 - Tout le monde aux vestiaires ! (全員、ロッカーに集合だ!)
Tout le monde aux vestiaires !
Bien que supérieur autant au niveau de la technique que d’un point de vue physique, Akanégaoka n’arrive pas à concrétiser face au lycée Yama no Mori. Mais plus dramatique encore, la cohésion de cette équipe leur permet d’inscrire deux buts. Akanégaoka est mené au score… À la mi-temps, Murakami demande à ses joueurs de se réunir dans les vestiaires. Il a quelques changements à effectuer.
15 - Mais... C'est quoi, ce tir ? (な、なんだ、あのシュート!?)
Mais... C'est quoi, ce tir ?
Murakami demande à Kyosuke d’occuper une position de libéro. Ce changement donne un second souffle à Akanégaoka, empêchant l’équipe adverse de marquer le moindre but. En attaque, Kyosuke et Rodrigo parviennent à percer la défense de Yama no Mori et à revenir à la marque. Mais Rodrigo se blesse malencontreusement à la cheville, préférant taire sa douleur…
16 - J'en ai marre, de ce gars-là ! (もう、がまんの限界だ!!)
J'en ai marre, de ce gars-là !
Au vu de leurs récentes victoires, une équipe de journalistes vient interviewer l’équipe d’Akanégaoka. Ils laissent entendre que des recruteurs professionnels seront présents pour assister à leur prochaine rencontre, contre le lycée Kokuryou. Rodrigo ne peut laisser passer cette chance. Mais son égocentrisme a le don d’en énerver plus d’un, dont Ichikawa, qui ne peut plus le supporter.
17 - Je vais vous obliger à venir sur le terrain ! (今に引っぱり出してやるからな!)
Je vais vous obliger à venir sur le terrain !
Le duel tant attendu est enfin arrivé. Mais les joueurs phares de la Kokuryou restent tranquillement sur le banc de touche, alors que Kyosuke tente désespérément de les provoquer. Dès le début, Rodrigo prend les rênes du match. Il sait que des recruteurs professionnels sont là pour observer la rencontre, et il est bien décidé à se distinguer des autres joueurs.
18 - Qu'est-ce qui te prend, Rodrigo ? (何か変よ、ロドリゴは!)
Qu'est-ce qui te prend, Rodrigo ?
Voyant la tournure que prend le match, le coach de Kokuryou décide de faire rentrer ses meilleurs joueurs. Les frères Fujimori réussissent rapidement à faire basculer le cours de la rencontre en faveur de leur équipe. Rodrigo a de plus en plus de mal à courir, sa blessure l’empêche de jouer au maximum de ses capacités. Murakami, qui s’en aperçoit, décide de le remplacer à la mi-temps.
19 - J'ai dit que j'allais marquer, alors je vais marquer ! (決めると言ったら決める!!)
J'ai dit que j'allais marquer, alors je vais marquer !
Rodrigo a persuadé Murakami de le laisser jouer cinq minutes supplémentaires en seconde période. Il s’est enfin décidé à jouer le rôle qui lui était attribué, et commence dès lors à organiser le jeu comme un véritable meneur. Alors qu’il quitte le terrain, un autre joueur entre pour la Kokuryou. C’est Kamiyama, considéré comme le meilleur buteur Espoir du Japon.
20 - Ça ne te ressemble pas, d'être si apathique ! (うじうじと、らしくない!)
Ça ne te ressemble pas, d'être si apathique !
L’entraînement suit son cours dans la chaleur estivale, malgré leur défaite en championnat… Kyosuke reçoit une lettre de son frère, Seisuke Kanou. Il n’y a aucun message, juste deux billets pour un match de l’équipe du Japon, auquel il est censé participer. Cette soudaine irruption ne manque pas de déstabiliser Kyosuke, ramenant d’anciennes rancoeurs jusque-là oubliées…
21 - Ce que tu peux être borné ! (おーじょーぎわが悪いわねっ!)
Ce que tu peux être borné !
L’heure du match Japon – Oakland approche, et Kyosuke reste encore indécis vis-à-vis de son frère. Il y a deux ans de ça, il a vu le rêve de devenir un jour comme lui s’effondrer en une fraction de seconde. Lors d’un match, il en est venu aux mains avec l’un des joueurs adverses, et il a été obligé d’arrêter le football. Mais Kaori et Miki ne semblent pas vouloir le laisser se morfondre davantage.
22 - Vous pouvez me dire ce qu'on fait là ? (ワイらは何をやっとるんやろ…)
Vous pouvez me dire ce qu'on fait là ?
Le club d’Akanégaoka est arrivé à Shizuoka pour un stage intensif de football. Mais il semblerait que suite à quelques erreurs administratives, l’entraînement tant espéré soit finalement impossible. L’hôtel où ils logent est incroyablement miteux, le terrain n’a pas été réservé… Ils ne peuvent que retourner piteusement au lycée, sans avoir eu la chance de s’entraîner. À moins que…
23 - Des bains thermaux ? (露天風呂?)
Des bains thermaux ?
Le club de foot féminin est lui aussi venu à Shizuoka pour s’entraîner. Si l’hôtel des garçons est minable, celui des filles est un vrai palace. Au cours d’un dîner, Kyosuke, Sakai et Rodrigo décident de faire un tour chez elles, au moins pour bénéficier de leurs bains. Ils se font bouter de là sans ménagement et décident de leur rendre la monnaie de leur pièce…
24 - Ce que vous pouvez être arrogants ! (お前ら生意気すぎんだよ!)
Ce que vous pouvez être arrogants !
« Gon sera présent à l’entraînement ? » Le coach Murakami a invité Masashi « Gon » Nakayama, un célèbre joueur de la J. League, à assister à l’entraînement du club d’Akanégaoka. Mais tous les joueurs semblent perturbés par sa présence, et ils multiplient les erreurs. Tous sauf Kyosuke, Rodrigo et Sakai, qui n’hésitent pas à le défier pour le faire entrer sur le terrain.
25 - Je gagnerai le titre suprême ! (ワシ、サッカーで天下獲ったるわ!)
Je gagnerai le titre suprême !
Le tirage au sort des équipes a enfin eu lieu, et Akanégaoka brûle d’impatience de pouvoir jouer dans un championnat national. Mais le capitaine suppléant, Kamata, semble quant à lui morose. Son père, malade, vient de lui téléphoner pour lui demander d’arrêter le foot et de reprendre le restaurant familial. Il se pourrait bien qu’il ne puisse pas y participer…
26 - C'est ce que j'attendais ! (これを待っていたんだ!)
C'est ce que j'attendais !
Au cours des présélections départementales, Akanégaoka parvient facilement à atteindre les demi-finales. Le match les oppose à l’un de leurs anciens adversaires, le lycée Ryôsei, mais ils parviennent rapidement à prendre le jeu en main et à imposer leur propre rythme. Mais Furuki, le capitaine de la Ryôsei, n’a pas dit son dernier mot… Et cette fois, il est bien déterminé à leur arracher la victoire !
Hungry Heart: Wild Striker © 2002 TAKAHASHI Youichi / Nippon Animation

52 résultats (De 1 à 26)
<< Début - < Précédent
| Suivant > - Fin >>


Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.