spacer Jeudi 25 mai 2017 @ 14:33 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Shogun Mag, nouveau magazine de prépublication à la française!
Shogun Mag : un nouveau départ pour les magazines de prépublication en France ?




En France, on connaît communément les mangas à travers les volumes reliés vendus dans le commerce. Mais au Japon, le manga se diffuse d’abord dans des magazines de prépublication. Les séries les plus connues ont été préalablement diffusées dans ces magazines (Dragon Ball et consorts).

Et les magazines de prépublication à la française, ça existe ?


Oui, ça existe et depuis plus de dix ans (!). Malheureusement, ils ont tous fini par s’arrêter un jour. On pense notamment au magazine Kaméha, initié par l’éditeur Glénat, ou plus récemment à Shonen Mag publié par l’éditeur Pika.


Kaméha, magazine au titre évocateur, né en 1994 et décédé en 1998



Manga Player, 1995 - 1998



Aujourd’hui, un magazine de prépublication d’un nouveau genre fait son apparition : il s’agit de «Shogun Mag».

Dans Shogun Mag, point de mangakas confirmés et ultra connus au Japon, il s’agit avant tout d’œuvres réalisées par des passionnés de toutes nationalités, avec cependant une nette prédominance française.
On peut donc y suivre sur plusieurs numéros des séries totalement originales, d’inspiration manga pour la plupart.

Par ailleurs, Shogun Mag se veut également pédagogique : on y trouve des articles concernant le manga au Japon et l’art d’en faire. Les simples lecteurs et les artistes en herbe peuvent ainsi y trouver leur compte.

Ce nouveau mensuel présente une certaine diversité dans les genres abordés, même si ça reste essentiellement des histoires pour les garçons. On n’échappe donc pas à la règle des magazines de prépublications japonais qui veut que chaque magazine ait son propre public (masculin, féminin, adulte).

Le projet


Le projet Shogun, ce n’est pas juste un magazine de prépublication. C’est, d’une part, un site internet (www.shoguncity.com), lieu de rencontre et de discussions entre fans et d’artistes. D’autre part, c’est les futurs volumes reliés des séries publiées et découvertes dans Shogun Mag.

Le projet est ambitieux et pas mal de magazines se sont cassés les dents en tentant cette aventure !

Gageons que Shogun Mag ne connaîtra pas le même sort grâce notamment à sa mixité culturelle et son identité si particulière. Il est vrai que le manga à la française, c’est un phénomène récent et en pleine croissance. Dreamland, Dys, Pink Diary... Autant d’exemples qui montrent qu’il y a un public pour les mangas à la française.

Les mangas à la française : le public français est déjà conquis !


L'Interview


Pour mieux saisir l’esprit et la vocation de ce magazine, je vous propose une interview de son rédacteur en chef, Guillaume Dorison.

AnimeKa :
Pourquoi avoir appelé ce magazine "Shogun" ?


G. DORISON
: Pour de multiples raisons ! Tout d’abord, nous cherchions un nom à « déclinaison » et qui soit compréhensible dans plusieurs langues, à la fois japonais et français donc. En fait, Shogun est le nom de la collection manga chez les humanoïdes associés. Shogun mag est le magazine de prépublication, Shogun Shônen la collection shônen, Shogun seinen sa version seinen etc. Shogun parle à la fois aux amateurs de manga mais aussi à ceux qui ne le sont pas donc. Puis, ça sonne bien... Tout simplement !




A : Quels sont les avantages d'un magazine de prépublication ?

G.D. : Dans le cas de Shogun Mag, Les avantages les plus évidents sont la promotion des séries ainsi qu’un recueil de l’avis des lecteurs.

A : Quel est le public que vous visez ? (au japon, les magazines de prépublication s'adressant à une catégorie précise: jeunes garçons, jeunes filles, etc)

G.D. : Oui mais nous ne sommes pas au Japon... Ce n’est pas le même marché ou la même sectorisation. Dans cette version de Shogun Mag, nous visons plutôt les garçons pour l’instant mais des nouvelles séries comme Kairi (à partir du N°3 de décembre) s’adresse aussi aux filles. Au niveau de l’âge, bien qu’il y ait des shônen dans le magazine, je dirais que c’est à partir de 11-12 ans à plus de 30 ans, grâce à la mixité et à la grande diversité des séries.

A : Vous êtes-vous inspiré des magazines de prépublication à la française ? (Kaméha, Manga Player et plus récemment Shonen Mag)
Quel regard portez-vous sur vos prédécesseurs ?


G.D. : Je connaissais bien tous ces magazines mais nous ne nous en sommes jamais inspirés. Nous faisons simplement un produit différent. Ceci dit, j’aimais vraiment beaucoup toutes ces revues et je trouve dommage qu’elles n’aient pas continué. Pour Shonen Mag, je regrette que Pika n’ait pas joué le jeu de la prépublication en ne sortant pas le magazine en kiosque.

A : Sur quelles qualités misez-vous pour pérenniser Shogun Mag ?

G.D. : Les séries et leurs qualités, qui ira logiquement en grandissant avec le temps.

A : Shogun Mag revendique une affiliation manga, mais met en avant des auteurs autres que japonais.
N'avez-vous pas peur d'une confusion dans l'esprit de vos futurs lecteurs ?



Un 'tit air de famille avec des personnages de manga connus ?


G.D. : On ne va pas recommencer ici ce débat. Même les japonais aujourd’hui reconnaissent que le genre manga s’est internationalisé et qu’il n’y a plus « un » manga mais du manga japonais, du manga américain et donc européen. Nous avons nos spécificités et je pense que les lecteurs du magazine l’ont bien compris et savent très bien qu’ils n’achètent pas, pour l’instant, du manga japonais dans ce mag...
Ceci dit, nous allons bientôt signer un auteur japonais pour une série inédite. Si notre volonté est bien de faire de la « création » et non de la « traduction », nous espérons bien travailler avec des artistes du monde entier.


A : On a pu vous voir interviewé plusieurs fois à la TV (Public Senat, France 3), comment avez-vous trouvé l'accueil des médias en France ?

G.D. : Très bon. Ils ont largement supporté l’initiative. Il ne faut pas se le cacher, le fait de promouvoir des auteurs français entre autre, nous aide beaucoup pour la communication.

A : Avez-vous eu des échos de l'étranger sur ce projet unique en Europe ? (médias étrangers)

G.D. : La seule chose que je peux vous dire c’est qu’au dernier salon international de Francfort, beaucoup d’éditeurs (dont des japonais et de médias étrangers se sont montrés très intéressés par le projet...).

A : Comment repérez-vous tous les talents qui composent votre magazine ? (comment s'établit le contact entre les artistes et vous ?)

G.D. : Ça dépend. Je connaissais certains depuis des années, ils bossaient dans le fanzine Spirit (dans lequel a d’ailleurs débuté Jenny de Pink Diary) dans les années 90. Après, je suis passé par des agents pour rencontrer les auteurs espagnols ou italiens, où j’ai fais la sélection. Enfin, et c’est la plus grande majorité, ce sont simplement des artistes qui envoient leurs projets aux Humanoïdes Associés. Après beaucoup de discussions, quand ils sont bons... Bah, ils sont publiés !

A : Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur l'adaptation en jeu-vidéo de Holy Wars? (quel rôle ont joué l'auteur et le dessinateur?)



G.D. : Le jeu sur téléphone portable sort fin janvier en même temps que l’album. Il s’agit d’un beat them all action RPG, assez proche d’un Guardian Heroes Saturn ou d’un Donjon & Dragon de Capcom pour les connaisseurs. Le jeu suit le manga de près vu qu’il raconte les évènements qui se passent entre les chapitres 2 et 3 de la série !
Le scénariste du manga a lui-même écrit le jeu et le dessinateur a fait la plupart de design donc, forcément, les auteurs ont été très impliqués !


A : Que peut-on vous souhaiter ? :)

G.D. : Que la création de manga se répande en France et que de plus en plus d’auteurs et de lecteurs participent à cette grande aventure. Je suis fan de manga avant tout et je trouverai extraordinaire que le potentiel des auteurs que nous avons chez nous, explose enfin.

~ Merci à Guillaume Dorison d'avoir gentiment accepté de répondre à nos questions. ;) ~


Liens :
  • http://www.shoguncity.com/: le site officiel de Shogun Mag, véritable tribune portail de discussion pour les artistes confirmés, les aspirants artistes ou tout simplement les fans! Vous y trouverez toutes les informations nécessaires autour du magazine.

  • http://www.humano.com : site des " Humanoïdes Associés", éditeur de Shogun Mag et des futurs albums reliés des séries publiées par le magazine. Vous y trouverez un catalogue complet ainsi que toutes ses actualités.

Le 15-12-2006 à 17:18:43 par : GohanSSJ

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.