spacer Mercredi 18 septembre 2019 @ 16:59 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Mademoiselle Zazie  :: Animes ::  Madoh Oh Granzort - ... >>
Madlax
Madlax   TITRE ORIGINAL : Madlax
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2004
  STUDIO : [BEE TRAIN PRODUCTION]
  GENRES : [AVENTURE] [DRAME]
  AUTEURS : [KITAYAMA SHIGERU] [MASHIMO KOUICHI]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 26 EPS 25 mins
Staff
Episodes
Paroles
Japon
Titre alternatif
マドラックス
Synopsis
Nom de code: Madlax ; Profession : tueuse ; Âge : inconnu ; Sexe : F.

Pas de nom, juste une réputation de redoutable machine à tuer qui exécute des missions spéciales sur les terres d'un pays ravagé et rongé par la guerre civile depuis une douzaine d'années. D'un tempérament froid aux premiers abords, l'héroïne s'avère être en fait une tueuse au grand coeur dotée d'un fort charisme et d'un charme redoutable.

En parallèle, une petite fille du nom de Margaret Burton issue du milieu aristocratique et sous la tutelle de sa gouvernante Eléanor semble souffrir d'une profonde amnésie voire d'un repli sur elle-même, suite à un choc psychologique sans précédent : la mort de ses parents dans un accident d'avion auquel elle a miraculeusement échappé.

Qui est Madlax ? Qui est Margaret Burton ? Pourquoi Margaret a-t-elle perdue la mémoire ? Pourquoi Madlax ne se rappelle plus de son enfance ? Ces deux personnes ne se connaissent pas, mais quel est donc ce lien qui les relie irrémédiablement ?

-Tenchi-
Critiques
------------- Critique 1 -------------
Le studio qui a créé Madlax n’est autre que le studio d’où est originaire Noir. À première vue, la ressemblance est donc extrêmement frappante et pourrait même en rebuter certains. Mais, Madlax a un certain charme différent de Noir. Et c’est ce charme qui fait que l’on s’attachera ou non à Madlax.
Concernant l’animation, elle est très fluide et tout à fait correcte. Il faut voir comment s’exécutent les fusillades pour être tout de suite impressionné. Le dessin est lui aussi magnifique, mais il faut surtout donner un bon point pour les couleurs qui jouent beaucoup pour l’ambiance et la beauté de cette série. Même s'il y a une ressemblance avec Noir, l’histoire est bien différente. Elle est assez bien construite pour que l’on s’investisse dedans et que l’on se pose certaines questions au fur et à mesure de son avancement.

-echnic-


------------- Critique 2 -------------
Madlax est une série qui m'a déçu. Pourtant les points positifs ne manquent pas : la bande son est de qualité, le dessin est fin, et il s'agit d'une série sérieuse qui ose s'adresser aux adultes et non uniquement aux adolescents (réflexion sur le thème de la guerre).

Cependant pour moi les points négatifs surpassent ces qualités : tout d'abord l'action est lente ; c'est comme si les réalisateurs prenaient tout leur temps pour raconter l'histoire afin d'étaler leur série sur 26 épisodes. Le suspens est peu présent, on ne nous donne pas spécialement envie de voir l'épisode qui suit. Les scènes de combat se font rares, et il n'y a pas vraiment de scène d'amour pour titiller le voyeurisme qui sommeille en chacun de nous. Enfin, j'ai trouvé que le scénario n'avait ni queue ni tête. Le seul fil conducteur de la série qui est censé nous faire tenir en haleine retombe finalement en eau de boudin.

Au total cette série avait du potentiel. Dès le départ l'ambiance sérieuse sur fond de guerre civile promettait un scénario sortant de l'ordinaire, donnant à réfléchir sur les thèmes de la violence et de la guerre. Cette promesse a été gâchée par la volonté de mélanger à ces thèmes d'actualité un univers imaginaire. L'ensemble en devient fouillis, cacophonique et ennuyeux.

-Henique Grégory-


------------- Critique 3 -------------
Pour regarder Madlax, il faut s'accrocher. Pas s'accrocher dans le sens "ouaw y'a plein de suspens, quelle adrénaline !", non. S'accrocher dans le sens, être patient car Madlax est un animé qui a énormément de mal à démarrer. Si vous n'êtes pas curieux, il y a de fortes chances que vous décrochiez au bout du 2ème ou 3ème épisode. J'ai été retenu par un personnage en particulier, la petite fille mystérieuse Laetitia qui m'intriguait. De plus, le 1er épisode qui était plein d'action et assez dynamique m'avait laissé une impression assez bonne donc je trouvais dommage de m'arrêter dès le début.

Je pense honnêtement que 26 épisodes c'est beaucoup trop pour cet animé, 14 auraient suffit selon moi car au final on retrouve beaucoup de répétitions à travers les épisodes (par exemple, les même scènes qui reviennent plusieurs fois... ça devient exaspérant), et l'animé ne devient intéressant qu'à partir des 13 ou 14ème épisodes (sur 26 ça fait de l'attente, trop d'attente). C'est bien le suspens mais trop de suspens tue le suspens. Le début est très confus, dans le 1er épisode on voit une journée de Madlax et dans le 2nd on voit la journée d'un autre personnage, Margaret Burton, aucun lien : j'y comprenais rien forcément (je pensais même que c'était un autre animé).

Du coup on se pose des questions et on s'attend à avoir les réponses après sauf que ça continue comme ça dans le brouillard pendant la moitié de l'animé, pas facile de s'accrocher. Je vous rassure on a les réponses à la fin quand même sur tous les personnages (Madlax, Margaret, Laetitia...). Je pensais vraiment faire une critique négative sur cet animé en le regardant mais finalement arrivée vers la fin, mon opinion s'est totalement inversée. La fin est vraiment pleine d'émotions et on retrouve l'action du 1er épisode ! Et oui.

Le personnage de Madlax reste le point fort de l'animé avec sa finesse, sa grâce et son maniement parfait des armes à feu. Ce personnage est vraiment intéressant et je pense que dans un autre contexte, elle aurait peut être beaucoup plus marqué les esprits (dans un animé où elle n'aurait pas eu à partager la vedette avec beaucoup d'autres personnages comme c'est le cas ici). Ils se rattrapent donc quand même sur la fin, ça limite les dégâts. Un petit plus pour la bande son de l'animé que j'ai beaucoup apprécié. J'entends par bande son la musique au sein même de l'animé, hors opening et ending.

-Kyouko-


------------- Critique 4 -------------
A première vue, certains diront que Madlax est un Noir réchauffé (car même réalisateur donc même style) ce qui un peu vrai.

Madlax et Margaret sont très différente l'une de l'autre (le jour et la nuit) au contraire de Kirika et Mireille. Le but finale de l'anime n'est pas le même que dans noir et il y a beaucoup moins d'action rengaine même si certain éléments sont ressemblants, enfin pas mal (Enfant–Soldat, Carossus Dawn–Oncle de Mireille, Chloe–Nahal...).

On aboutit à un animé différent mais certes qui reste dans le même style. La bande son est de très bonne qualité tous comme les graphismes.

Ce que l'on peu regretter comme dans noir d'ailleurs c'est la toute fin qui est très moyenne. Le fait aussi que Madlax soit invincible (elle, rien, quasiment 2 égratignures, et 200 soldats mort...) est un peu gros tous comme le personnage de Margaret qui est parfois un peu agaçant.

Si vous avez aimer noir ou alors si vous aimez l'action, cet animé est pour vous.

-Proteus-
Note de la rédaction
Bande annonce


Nous vous invitons à discuter de l'animé sur le forum !
Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Fansubbé par :

[AH] Anime-Heart ( 7 épisodes sortis )
[-SeT-] SeedTeam ( 26 épisodes sortis )

Plus de détails ...

Références
http://www.tv-tokyo.co.jp/anime/madlax/
Japon
Site de TV Tokyo dédié à la série.

Recherche Google : madlax madlax kitayama shigeru mashimo kouichi bee train production
Recherche Yahoo : madlax madlax kitayama shigeru mashimo kouichi bee train production

Staff
Episodes
Paroles
Japon
Madlax © 2004 KITAYAMA Shigeru, MASHIMO Kouichi / Bee Train Production

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.