spacer Lundi 9 décembre 2019 @ 04:19 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Fairy Tail : Yousei-...  :: Animes ::  Fairy Tail OAV >>
Fairy Tail le film – La prêtresse du Phoenix (1er Film) (2013)
Fairy Tail le film – La prêtresse du Phoenix (1er Film)   TITRE ORIGINAL : Gekijouban Fairy Tail: Houou no Miko
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2012
  STUDIOS : [TV TOKYO] [SATELIGHT] [DENTSU INC.]
  GENRES : [ACTION] [AVENTURE] [COMéDIE]
  AUTEUR : [MASHIMA HIRO]
  TYPE & DURÉE : 1 FILM 86 mins
Staff
Liste des épisodes
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titres alternatifs
Fairy Tail: Houou no Miko
Priestess of the Phoenix
Fairy Tail: The Phoenix Priestess
劇場版 FAIRY TAIL 鳳凰の巫女
Fairy Tail: Hōō no Miko
Fairy Tail, la película: La sacerdotisa del fénix
Synopsis
Dans un village isolé, une jeune fille échappe miraculeusement au massacre des siens par des soldats en armes. Accompagnée de son fidèle canari Momon, elle croise un jour la route de Lucy. Ramenée à la guilde après s'être évanouie sous les yeux de la constellationniste, la jeune femme nommée Éclair révèle aux mages qu'elle est amnésique et doit impérativement se rendre à la dangereuse forêt de Boundary pour y rapporter les deux morceaux de la « Pierre du Phoenix », un artefact d'une puissance magique colossale pouvant détruire le monde. Fairy Tail envoie dès lors Erza, Natsu, Grey, Lucy et Happy pour protéger la prêtresse en dépit de l'aversion de cette dernière pour la magie. Or, au cours de leur périple, ils sont attaqués par Carbuncle, une guilde d'assassins, engagée par un prince capricieux et cupide convoitant également le pouvoir de la Pierre...

-Bubu-
Critiques
Ce premier long métrage tiré du manga de même nom reprend les ingrédients qui ont fait le succès de la série : mystère, action, dérision jubilatoire et des personnages hauts en couleurs.
Toutefois, si la sa série animée est plutôt bon enfant, ce long métrage tranche complètement avec une tonalité bien plus sombre.
Les personnages restent bien entendu fidèles à eux-mêmes : loufoques (Natsu / Grey / Happy), badass (Erza) et mélancoliques (Lucy).
Le personnage d’Éclair est sans doute le personnage le plus tragique et le mieux construit de la série voire l'un des plus beaux tout film d'animation confondu. Sorte de Zeleph avant l'heure, elle nous est présentée comme une fille de prime abord froide, hautaine, distante, mystérieuse, qui dévoile peu à peu ses failles, son humanité à mesure que se lève le voile sur son horrible passé.

Notez que, contrairement à bon nombre de shônen, cela ne se termine pas en un véritable happy end. Les héros en ressortiront meurtris de cette aventure. Cela dit, Hiro Mashima n'a pas poussé le vice jusqu'à tuer l'un de ses protagonistes mais il ne les a pas ménagés non plus. Lucy se révèle particulièrement touchante par sa volonté de protéger son amie malgré que son combat soit vain.
De même, certaines scènes sont d'une violence rare en témoigne celle d'ouverture ou du bûcher !
On se rapproche de Fairy Tail (2014) avec ses chapitres devenant de en plus en plus sombres.

Outre l'intrigue, pas si classique que ça, du sang apparaît à plusieurs reprises et ancre dans le réalisme. Dans l'animé, quand les personnages sont gravement blessés, on ne les voit jamais saigner (censure oblige), ce qui nuit un peu la "maturité" de la série. Avec ce long métrage et Mashima aux commandes de bout à l'autre du projet, les animateurs ont davantage eu les coudées franches.
Pour renforcer le côté réaliste et immersif, les sorts utilisés diffèrent totalement de l'anime tandis que les couleurs se montrent plus vives et jouant davantage sur les effets de lumière. Visuellement parlant, ce film est une claque !
La B.O. aux accents celtiques contribue grandement à l'aspect fantasque du long métrage.

Composée par Takanashi Yasuharu (Naruto), l'ost est ici un mélange de musique à consonance celtique avec un orchestre plus classique, le tout complété d’une dose de guitare électrique et de chœurs! On va ainsi alterner les morceaux de ce type, certains plus calmes et mélancoliques (comme pour "Retour à la guilde" & "Phoenix resurrection" ou "Le village ensanglanté" qui ajoute une touche de violons) et d'autres apportant une bonne dose de punch.
Le mélange peu paraître étonnant, mais si vous aimez les musiques de Naruto, qui mélangent musique orchestrale et instruments traditionnels japonais, vous devriez trouver votre compte ici aussi !

Par ailleurs et j'entends certains hurler, c'est un film principalement destiné aux habitués de la série et je dois mater plus d'une centaine d'épisodes avant. Et ben, détrompez-vous ! Certes, d'aucuns pourront peut-être se sentir noyés parmi la masse de personnages de la série (notamment les secondaires de la guilde qui ont d'ailleurs chacun leur moment de gloire, fan service oblige), le film est surtout axé sur les cinq personnages principaux et prend du temps pour que le néophyte puisse se familiariser avec chacun d'eux. Le mot d'ordre de Fairy Tail est l'aventure, le grand saut vers l'inconnu ou des territoires incongrus sans pour autant que vous soyez totalement perdus.
Paradoxalement, et là je parle aux habitués, on peut regretter que les autres mages qui composent la guilde fassent de la figuration et dont l'utilité ne se pointe que lors du combat final, juste majestueux.

Pourtant, s'il est meilleur que la série animée, ce film reprend les défauts du manga (et caractéristiques de la plupart des shônen) qui gâchent quelque peu le plaisir : la gloire à l'amitié et les discours niais qui vont avec, la sexualisation des femmes (à plusieurs moments, bien que relativement courts, elles sont dénudées), des seconds couteaux un peu trop vite expédiés et des antagonistes déjà vus et archi-vus.

Malgré tout, ce film nous offre une petite réflexion sur la magie (est-elle le bien ou une source de malheur ? Cela dit, ne vous attendez pas non plus à un débat super philosophique de fou ! C'est un shônen nekketsu après tout. Cette fin, mes amis, même si dans Fairy tail c'est toujours un peu "conte de fée" (hahaha le jeu de mot déjà hyper connu...), l'émotion est réelle et non superficielle.

C'est un film triste mais qui regorge de moments cocasses : la poursuite de nos héros de voleurs au début du film, détruisant la moitié de la ville au passage, leur promenade dans les rues de la principauté de Veronica et les interactions entre eux sont souvent jouissives.

Au final, Fairy Tail le film – La prêtresse du Phoenix, s'il n'atteint pas l'excellence, est un très bon film qui se démarque de ses pairs en la matière.

Note : 15 /20 (+ 1 pour le fan que je suis)

-Bubu-
Note de la rédaction
Bande annonce



Fairy Tail : La prêtresse du Phoenix prend place après le saut temporel de sept ans effectué à partir de l’épisode 123 "Fairy Tail, année X-791" de la série animée. Plus précisément l'intrigue se déroule juste à la suite de l'arc "Éclipse" car les mages de Fairy Tail résident de nouveau dans leur première guilde reconstruite lors de l'épisode "Cadeau" de Fairy Tail 2.

Les graphismes du film sont d'ailleurs similaires à Fairy Tail : Saison 2. En outre l’auteur original, Hiro Mashima, s'est particulièrement impliqué dans la production du film puisqu’il a écrit les bases de l’histoire et participé à l’élaboration du design.
A ce propos, un manga hors-série de 30 pages intitulé Hajimari no Asa, dessiné par Hiro Mashima lui-même, fait office de prologue au film. Ce manga a ensuite été adapté en une animation de 12 minutes incluse dans l’édition vidéo nippone du film.

Éclair, le personnage principal du long métrage, et Momon, son compagnon, font un caméo dans le chapitre 4 de Fairy Tail Zero. Ce dernier est un manga spécial et mensuel créé par Hiro Mashima. Il est prépublié dans le Fairy Tail Magazine depuis juillet 2014. On y suit les aventures de la jeune Mavis Vermillion, premier maître de Fairy Tail, et la genèse de la guilde cent ans avant le récit principal.

________

- Chronologie de l'univers Fairy Tail -


0. Fairy Tail Zero

> Fairy Tail : Hajimari no Asa (prologue du film La prêtresse du Phoenix)

1. Fairy Tail

> Fairy Tail OAV
> Fairy Tail x Rave

2. Fairy Tail 2

> Fairy Tail le film – La prêtresse du Phoenix

> Fairy Tail : Yousei-tachi no Batsu Game
> Fairy Tail : Natsu vs Mavis
> Fairy Tail : Yousei-tachi no Christmas

> Fairy Tail : Dragon Cry (2e Film)

3. Fairy Tail 3
Licencié par :

Kana Home Video
Distributeur Ciné
[J-One]
Distributeur TV

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Voir aussi
Fairy Tail
Fairy Tail 2
Fairy Tail : Hajimari no Asa
Fairy Tail : La saison finale
Fairy Tail: Dragon Cry (2e Film)
Références
Recherche Google : fairy tail le film – la prêtresse du phoenix (1er film) gekijouban fairy tail: houou no miko mashima hiro tv tokyo satelight dentsu inc.
Recherche Yahoo : fairy tail le film – la prêtresse du phoenix (1er film) gekijouban fairy tail: houou no miko mashima hiro tv tokyo satelight dentsu inc.

Staff
Liste des épisodes
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Fairy Tail le film – La prêtresse du Phoenix (1er Film) © 2012 MASHIMA Hiro / TV Tokyo, Satelight, Dentsu Inc.

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.