spacer Vendredi 23 juin 2017 @ 13:59 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Les sorties d'octobre 2015, Partie 2 : S'évader sous les feuilles qui tombent







C'est avec poésie et nostalgie que l'on regarde les arbres se parer de couleurs flamboyantes, et que l'on observe les feuilles tomber en tournoyant.
On s'évade, rêve, imagine des mondes fantastiques, des événements mystérieux, rit devant des scènes attendrissantes ou bien d'un humour farfelu.
Voici venu le moment d'apprécier ces nouvelles séries originales que nous apporte l'animation japonaise !






Qui n'a jamais rêvé d'un monde magique et fantaisiste ? Dommage qu'il soit pour la plupart habité par des créatures légendaires dont il vaudrait mieux ne pas s'approcher...
Vous l'aurez compris, voici les animés fantastiques de cet automne !






Dès le 4 octobre, chez Wakanim



Synopsis


L'histoire se déroule sur l'exoplanète Gift. Ici, un cristal nommé Giftjium se trouve en quantité dans le sol et permet la richesse de nombreuses villes minières.
Garden Indigo est l'une de ces villes. Dans cette petite cité prospère vit Sôgo Amagi, jeune homme ayant perdu ses deux parents et passionné par les cristaux. Cet intérêt lui a été transmis par sa mère qui faisait des recherches sur le Giftjium.
Alors qu'il descend à la mine, il se fait bousculer lors d'une dispute entre ses camarades de classe et se perd. Il finit par se retrouver au plus profond de la mine et y découvre un lac souterrain ainsi qu'une étrange jeune fille, Felia, qui semble vivre ici.

Comet Lucifer est un animé original avec des personnages au design coloré, ainsi qu'un scénario mystérieux et fantaisiste. Peut-être une bonne surprise de cet automne.

-MIRAhidote-

Bande annonce









Dès le 3 octobre, chez Wakanim



Monogatari Series

Les Monogatari series sont des romans publiés par NisiOisiN depuis 2006. Au départ, il ne s'agissait que de quelques nouvelles publiées dans un recueil intitulé Bakemonagatari.


Les dessins animés

C'est ce recueil qui a été adapté en 2009, par le studio Shaft. Très vite la série Bakemonogatari a connu un grand succès grâce à son esthétique surprenante, ses allusions perverses et ses personnages étranges. Depuis, plusieurs autres animés ont été diffusés avec toujours ce même mélange entre fantastique et réflexions philosophiques.


Owarimonogatari

Cette nouvelle saison prévue pour octobre sera l'occasion pour Koyomi d'en apprendre plus sur les individus étranges qui l'entourent et en particulier sur Oshino Ôgi.
-Jules-








Dès le 23 septembre


Voilà une suite qui va ravir les amateurs de « harem inversé » et peut-être les adeptes du sado-masochisme aussi, qui sait !
Dans la première saison de Diabolik Lovers, nous suivions l'histoire de la pauvre Yui, adolescente à la vie peu facile. En effet, elle cohabite avec les six frères Sakamiki, qui sont en vérité des vampires et qui chacun leur tour font d'elle l'objet de leurs aspirations sadiques.
J'envoie d'ailleurs toute ma compassion à Yui, car dans cette seconde saison une nouvelle fratrie de vampires fera son apparition, les Mukami.
Une suite avec encore plus de vampires que la première saison, bref, le bal des sadiques continue.

-MIRAhidote-

Bande annonce










dès le 7 octobre

À propos de l'œuvre

Dance with Devils est un animé créé à partir du concept original de Daisuke Iwasaki, le cofondateur de Rejet, une société spécialisée en otome games (jeu de drague visant un public féminin). On compte notamment parmi ses créations Diabolik Lovers, qui a été adapté en animé et va connaître une seconde saison cet automne.
Mais à l'inverse de Diabolik Lovers, Dance with Devils, n'a pas été conçu par la société Rejet et vient d'une idée originale du président de celle-ci. Le scénario et la composition de la série sont donc entre les mains du studio à l'œuvre : Brains Base (Baccano).

Synopsis

Ritsuka Tachibana est une lycéenne vivant dans la ville de Shiko et fréquentant le lycée de cette dernière. Elle est heureuse de la vie qu'elle mène, mais cela sera de courte durée. En effet, après diverses péripéties, elle découvre que certains de ses camarades de classe sont des démons qui maîtrisent la magie noire.

-MIRAhidote-

Bande annonce









Dès le 9 octobre.


La licence Garo

À l'origine Garo est un drama (série télévisée en prise de vue réelle) proche du genre « super sentai ». Elle débute en 2005 et sa cinquième saison est en cours de diffusion au Japon.
En 2014, une série d'animation intitulée Garo : Honoo no Kokuin voit le jour. Elle présente de nouveaux personnages et développe un univers inspiré de l'inquisition espagnole de la renaissance.


Garo: Guren no Tsuki

En octobre prochain, une nouvelle série verra le jour, elle devrait se dérouler dans le Japon médiéval et plus précisément dans la période Heian. Évidemment, les personnages de cette « seconde saison » seront totalement différents de ceux de la première, mais on devrait retrouver les puissants guerriers Makai et leurs armures étincelantes.

-Jules-

Bande annonce









Dès le 10 octobre, chez Wakanim

Rappel chronologique

Cette seconde saison de Seraph of the end est la suite directe de la première saison sortie ce printemps.

Synopsis

L'histoire prend donc place après les événements de la saison une.
Yûichiro et Mikael se retrouvent enfin, mais cette rencontre tant espérée tourne au drame. En effet, Mikael appartient désormais aux vampires et se fait manipuler par ceux-ci. Il est maintenant persuadé que les humains sont de viles créatures se servant de Yûichiro et il est bien décidé à « sauver » celui-ci de leur emprise, et ce même contre son gré. De son côté, Yûichiro réussira-t-il à contenir la « chose » qui est en lui ?

Doubleur

Yûichirô Hyakuya : Miyu Irino (Hei dans Darker than Black, Yadomi dans Ano Hana)

-MIRAhidote-








Dès le 3 octobre

La licence Utawarerumono

Sorti en 2002 sur PC, Utawareru mono est un jeux vidéo mélangeant RPG et hentai. En 2006, une série télévisée inspirée du jeu voit le jour, mais la dimension érotique n'est pas conservée. L'animé traîne une réputation mitigée avec un traitement de la guerre assez original mais gâché par un scénario parfois trop léger.

Rappelons-nous.

Le jeu vidéo d'origine et la série de 2006 se basent sur la même histoire. En effet, on suit les aventures d'Hakuoro, un homme qui n'a plus aucun souvenir de son passé et qui s'est réveillé un jour dans un village où personne ne le connaît. Charismatique et intelligent, il va commencer à lutter contre les injustices d'un système féodal sans pitié et va progressivement monter une armée puissante. Pourtant, son passé va resurgir peu à peu, révélant que Hakuoro n'a pas toujours été cet homme bon qui protège les opprimés.

Nouvelles versions

En septembre 2015, sort le jeu Utawarerumono: Itsuwari no Kamen, qui reprend le même schéma que le premier opus. Cette sortie sera couplée avec celle d'un animé du même nom. Là encore, cette série aux allures de remake reprendra le même synopsis de départ, mais avec des personnages légèrement différents.

-Jules-

Bande annonce









Sortie de la première OAV le 25 novembre, de la seconde le 23 décembre



Que les fans de Strike the Blood se réjouissent ! Car ce n'est pas une mais deux OAV sur la série qui sortiront cet saison.
Comme d'habitude, ce genre d'annonce ouvre une brèche d'espoir vers une possible saison 2, mais rappelons qu'aucune suite n'est prévue pour l'instant, bien qu'il est possible que ces deux OAV soient un signe.
Les deux OAV sont tirées du Light Novel, qui est à l'origine du manga et de l'animé. Il s'agit donc bien entendu d'une histoire originale, écrite par l'auteur du roman, Gakuto Mikumo.

-MIRAhidote-

Bande annonce









Dès le 3 octobre, chez Wakanim.



Synopsis

L'histoire de Gakusen Toshi Asterisk nous entraine dans une intrigue pleine d'audace et d'originalité. En effet, dans cette série, la Terre a été jadis victime d'une pluie de météorites. Ces dernières ont permis à certains humains de développer des capacités surnaturelles. Ces individus aux puissants pouvoirs sont formés dans des écoles de magies dont les plus prestigieuses se trouvent dans la ville de Rikka.
Ayato est un nouvel étudiant dans l'une de ces écoles et nous allons découvrir avec lui un monde de magie, de combat et d'adolescentes en jupettes.

-Jules-

Bande annonce











Dès le 4 octobre


Synopsis

Alors qu’il se trouve dans une station thermale, Toya un jeune lycéen sans histoires, fait la rencontre de Hakone. Celle-ci lui dit être un esprit descendu sur Terre et lui demande son aide pour retrouver ses pouvoirs disparus à cause d’un long sommeil qui lui a donné l’apparence d’une fillette.
Toya et Hakone partent alors en quête des pouvoirs de l’esprit, à travers toutes les sources chaudes de la région.


Le manga

L’animé est l’adaptation du manga éponyme de Daisuke Yui, publié sur la plateforme en ligne Aplix Comic Meteor. Le thème des sources chaudes (Onsen en japonais) fait la part belle au comique de situation et au côté ecchi des scènes.

-Mysa-









Pour quitter le quotidien parfois trop monotone, voici des animés qui ne manqueront pas de vous faire rire, c'est parti pour les comédies de cet automne !





Dès le 7 octobre


À propos de l'œuvre

Fushigi na Somera chan est un manga de Choboraunyopomi (Ai Mai Mi). Il s'agit d'un yon-koma, c'est-à-dire un manga à gags se déroulant en quatre cases.

D'autres adaptations de yon-koma

Sans remonter jusqu'au film d'animation Mes voisins les Yamada, beaucoup de yon-koma connaissent une adaptation animée ces dernières années, comme Lucky Star, K-on, Gekkan Shoujo Nozaki kun ou Working. Ce succès s'explique certainement par le format sketch des yon-koma, composés de gags inventifs et qui s'enchaînent sans temps mort.

-MIRAhidote-

Bande annonce










Dès le 7 octobre


Synopsis

L'histoire se déroule dans une école pour filles totalement coupée du monde, dans le but que ces dernières soient élevées dans un environnement pur.
Cependant l'école remarque que la plupart des filles une fois diplômées n'arrivent pas à s'intégrer dans le monde réel. Afin de remédier à la situation, un étudiant masculin, Kimito Kagurazaka, est introduit dans l'école. Mais pour éviter les problèmes, il devra faire croire qu'il est homosexuel, sous peine de se faire castrer !

-MIRAhidote-

Bande annonce










Dès le 5 octobre


Osomatsukun

Osomatsukun est un manga créé en 1964 par Fujio Akatsuka qui raconte les mésaventures des Matsuno, des sextuplés toujours prêts à faire des bêtises. Très marquée par le style des années 60, cette série n'a jamais été diffusée en France.


Osomatsu-san

En octobre 2015, le Studio Pierrot propose de produire une suite, intitulée Osomatsu-san qui mettra en scène les six frères Matsuno devenus adultes.
Cette série devrait jouer la carte de l'humour déjanté avec le réalisateur Yôichi Fujita, très impliqué dans les différentes saisons de Gintama.

-Jules-

Bande annonce










Dès le 3 octobre, chez Wakanim.

L'attaque des produits dérivés

Vous l'aurez certainement remarqué, Shingeki! Kyojin Chuugakkou est un spin-off, c'est-à-dire une série dérivée d'une autre série, du populaire Shingeki no Kyojin. En effet, quand une œuvre a un minimum de renommée, elle connaît son lot de produits dérivés (goodies, poster...). Les spin-off sont tout à fait particuliers, car, bien que certains complètent l'univers de la série en question et approfondissent l'œuvre originale, la plupart profitent purement simplement de la popularité de celle-ci afin d'en tirer le plus de profit. Le manga comme l'animé Shingeki no Kyojin ont tous deux un succès considérable, et l'on ne compte plus les spin-off sur la série, tellement ils sont nombreux. Certains ne possèdent même pas les droits pour exploiter la licence, et il faut le dire nuisent à l'œuvre originale.
Pour en revenir à Shingeki! Kyojin Chuugakkou, il s'agit, à la base, d'un manga parodiant L'Attaque des Titans. Il va être aujourd'hui porté en animé, une adaptation dont les résultats sont à craindre.

Synopsis

Dans cet animé, les héros que nous connaissons sont des collégiens, tous caricaturés au maximum et mis dans des situations absurdes ou stupides. Attendez-vous à voir les scènes et moments les plus marquants de Shingeki no Kyojin parodiés et tournés en ridicule.

En fait-on trop ?

Alors, oui on peut le prendre comme une série légère et humoristique, histoire de délirer un peu et regarder les personnages sous un angle plus sympathique peut-être. Mais tout est-il que surexploiter l'œuvre à ce niveau là ne peut que décrédibiliser la série, la faisant devenir quelque chose de commerciale dont on veut absolument en tirer tout le jus. Ce n'est certainement pas le plus beau côté de l'animation japonaise, espérons que l'œuvre originale n'en pâtira pas.
-MIRAhidote-
Bande annonce










Dès le 10 octobre, chez Crunchyroll.



Rappel chronologique

Cette seconde saison de Gochûmon wa Usagi Desu ka? est la suite directe de la première saison sortie en 2014.


Synopsis de la saison 1

Cocoa est une jeune fille qui décide de travailler à mi-temps dans un café peuplé par des serveuses aussi jeunes que jolies. Elle va aussi faire la connaissance de Tippy, un étrange lapin doté de la parole. Entre moe, tranches de vie et comédie, la série offre à son public des petits moments de détente sans prétention.


Doubleurs

Apparemment, le casting de cette deuxième saison ne devrait subir aucun changement, ce qui signifie qu'il n'y aura sans doute pas de nouveaux personnages importants.
-Jules-








Dès le 3 octobre.


Rappel chronologique

Cet animé est la troisième saison de l'adaptation du manga éponyme de Takayuki  Mizushina. Les deux premières saisons sont respectivement sorties en juillet 2013 et avril 2014, et la série connait un succès grandissant. L'animé se compose de courts épisodes, au design plutôt enfantin et au scénario très simple.


Synopsis

Muco, un chien de race Akita vit en compagnie de son maître Komatsu, un verrier de profession. On suit leur quotidien ordinaire dans le cadre bucolique de la montagne.

-Mysa-








Dès le 6 octobre.


Rappel chronologique

La première série Yuru Yuri est sortie en 2011, suivie de Yuru Yuri2 un an plus tard. En 2014, une OAV intitulée Yuru Yuri Nachuyachumi! est venue se placer à la suite des deux premières séries, deux téléfilms (Yuru Yuri Nachuyachumi!+) diffusés pendant l'été 2015, viennent compléter ce nouvel arc. En octobre 2015, c'est une troisième saison (Yuru Yuri San Hai!) qui enrichit la licence.


Un calme plat

Yuru Yuri fait partie de ces séries qui mettent en scène un groupe d'écolières, avec pour seule prétention : donner aux spectateurs un moment de calme et de bonne humeur. Ici, nous suivons quatre collégiennes, membres du « Club de loisir », un club qui n'a aucun but précis. Les animés de ce genre sont très nombreux et on peut citer des titres comme GJ-bu ou Yuyushiki.

-Jules-









Dès le 10 octobre.


Un film pour enfant

Gamba to Nakama-tachi est un film en animation 3D qui raconte le périple de Gamba, une petite souris espiègle et courageuse.

Qui pour remplacer Dezaki ?

Ce film est en fait un remake de la série Gamba no bouken, diffusée en 1975 au Japon et réalisée par Osamu Dezaki. Si ce nom ne vous dit rien, sachez qu'il est l'un des fondateurs du célèbre studio Madhouse et qu'il a œuvré sur des séries aussi connues que Ashita no Joe, Lady Oscar ou encore Cobra. Le 17 avril 2011, à l'âge de soixante sept ans, Osamu Dezaki s'en est allé, en pleine production des OAV Black Jack Final dont il avait supervisé la production.

-Jules-

Bande annonce










Dès le 4 octobre


À propos de l'œuvre

Komori-san wa Kotowarenai est une adaptation du manga éponyme de Cool Kyoushinsha (Danna ga Nani o Itteiru ka Wakaranai Ken), débuté en 2012.

Synopsis

Shuri Komori est une gentille collégienne de quatorze ans, parfois même trop gentille. En effet, celle-ci est incapable de dire « non » lorsqu'on lui demande un service. Ainsi, la jeune fille apporte son aide à quiconque lui demande, et finit par développer un certain talent pour répondre à ces requêtes. Altruiste, elle décide de mettre ses capacités au service de tous.

-MIRAhidote-









Dès le  octobre.


Synopsis

Yûta Hoshiya commence sa rentrée dans un lycée un peu particulier, entièrement dédié au monde de la musique : L'Académie Ayana. Un trio d'élèves talentueux composent le groupe le plus populaire du lycée, les Kao Kai. Yûta fait alors la rencontre de quatre garçons : Tôru, Shô, Kaito et Shû, avec qui il tentera d'intégrer la fameuse classe musicale. Le groupe d'amis va tout faire pour être reconnu et gravir les échelons de la popularité.


La série

Point de Zach Efron à l'horizon mais tout un régiment de beaux garçons pour plaire à tous, dans une ambiance colorée et légère. Le scénario et la conception des personnages peuvent paraître déjà empruntés mais l'intérêt résidera peut-être au sein de l'équipe d'animation avec Shunsuke Tada à la réalisation (Kuroko no Basket).

-Mysa-








Dès le premier octobre.


Synopsis

Les « Cocotama » sont des dieux nés de divers objets utilisés avec soin et amour par les humains. Ainsi, Rakitama est un petit dieu né d’un crayon de couleur, Melori d’un piano, Oshaki d’un livre, Kirarisu d’un tube de rouge à lèvres, Geracho d’une télévision et Mogutan d’une fourchette. Ils vivent dans nos maisons et aident les humains à trouver les objets perdus à l’aide de leurs pouvoirs magiques.


La série

Annoncé par la firme Bandai, qui a d’ores et déjà développé toute une gamme de peluches et de jouets à l’effigie des petits dieux, l’animé très coloré, à l’univers mignon, gravite autour de ces petits personnages.

-Mysa-








Dès le premier octobre.



Synopsis

Dans une petite ville, un chat ressuscité par miracle, erre dans les rues. Malgré son apparence de mort-vivant, les habitants du quartier l'adorent et le suivent dans ses aventures !


L'auteur

Kanahei est la jeune auteure de Kyoufu ! Zombie Neko. Elle développe son univers mignon et sucré dès l'âge de dix sept ans auprès de ses camarades de classe. À aujourd'hui vingt neuf ans, elle est la star montante de LINE, une société d'applications d'emoji et de stickers pour téléphone. Citée par le prestigieux magazine Forbes, Kanahei se lance donc dans la création de sa première série animée promise au succès avec ses 170 000 abonnés sur les réseaux sociaux.

-Mysa-










Enquêtes en milieu policier ou scolaire, énigmes, réflexion, ou bien horreur, voici les séries mystérieuses de cet automne !







Dès le 7 octobre.



À propos de l'œuvre

L'animé est tiré d'une série de nouvelles à succès, de Fujimoto Hitomi, Ryô Sumitaki et Komagata (illustrateur). L'œuvre a été éditée au Japon, en 2011 par les éditions Kodansha et compte actuellement vingt tomes.


Synopsis

Aya Tachibana est une jeune collégienne qui rejoint un groupe de détectives en herbe, avec chacun une particularité. Kazuomi est le leader charismatique, Kazunori, un petit génie pas très loquace mais surdoué, Kazuhiko au grand cœur, et enfin Takakazu « l'expert en relations ».
Avec Aya, fraîchement recrutée, ils se lancent dans des enquêtes pour résoudre les problèmes de leurs camarades de classe.

-Mysa-








Dès le 4 octobre.


À propos de l'oeuvre

Kowabon est une série d'horreur qui sera animée grâce à une technique très peu courante dans l'animation japonaise, la rotoscopie.

La rotoscopie

La rotoscopie est une technique d'animation qui consiste à prendre image par image des séquences filmées en prise de vue réelle pour les transcrire en animation. L'avantage de ce procédé est qu'il permet une reproduction réaliste des mouvements et des formes.
Par exemple, les studios Walt Disney ont beaucoup eu recours à la rotoscopie, comme dans Blanche-Neige ou Aladdin.
Mais dans les dessins animés japonais, la rotoscopie est une technique quasiment pas utilisée. L'animé Aku no Hana avait pris ce parti en 2013, à voir ce que cela donnera aujourd'hui avec Kowabon.

Ce procédé devrait donner plus de réalisme à l'animé, notamment aux scènes d'horreur, et ainsi permettre de nous faire frissonner, si cela est réussi. Expérience à tenter, et peut-être à apprécier.

-MIRAhidote-

Bande annonce










Dès le 2 octobre.


Synopsis

Du jour au lendemain, d'étranges monstres apparaissent et s'en prennent à l'espèce humaine. Nul ne sait d'où ils viennent ni ce qu'ils veulent.
Le scientifique Sousuke Banba cherche la réponse, et il dispose d'un indice, le mot « Kagewani ».


Un synopsis mystérieux pour une série qui l'est tout autant, vu le peu d'informations divulguées sur celle-ci.

-MIRAhidote-










Dès le 7 octobre, chez ADN.


Histoire d'os

Shôtarô est un lycéen sans histoire, Sakurako est une jeune riche, belle et intelligente, bref deux personnages comme on en croise dans tous les dessins animés. Pourtant, Sakurako a une particularité non négligeable : elle est une experte dans l'analyse des ossements. Ces deux personnes que tout semblent opposer habite la même ville, sur l'île d'Hokkaido. Ils vont donc fatalement finir par se rencontrer et le destin malicieux va décider d'en faire des associés. Ensemble, ils vont enquêter sur des faits divers tragiques tout en apprenant à se connaitre et à s’apprécier, le tout aux milieu des ossements bien sûr...

Une production Troyca

Comme le laisse supposer le titre ci-dessus, Sakurako-san no Ashimoto ni wa Shitai ga Umatteiru est une série produite par Troyca, créée en 2013 et qui n'avait jusque là à son actif que la série Aldnoah.Zero. On souhaite donc bonne chance à ce jeune studio plein d'ambitions.

-Jules-

Bande annonce










Dès le 8 octobre.


Une série policière

L'histoire de Subete ga F ni Naru: The Perfect Insider se concentre sur les enquêtes de Sôhei Saikawa, un professeur d'université. Confronté à des meurtres en série, il se fait aider par Moe, une étudiante brillante qui se trouve être la fille de son mentor.

Un projet ambitieux

À en juger par la communication faite autour de cette série, Subete ga F ni Naru: The Perfect Insider se voit déjà comme
le
thriller de l'année 2015 et il faut admettre qu'elle a les arguments pour réaliser ses ambitions.
En effet, c'est le jeune et très prolifique studio A-1 Pictures qui est aux manettes et a engagé pour l'occasion deux célébrités du monde de l'animation, Mamoru Kanbe à la réalisation et Kenji Kawai à la composition de la musique.
Bonne nouvelle pour certains, catastrophe annoncée pour d'autres, il faudra attendre les premiers épisodes pour commencer à se faire une idée plus précise.

-Jules-

Bande annonce











Dès le 3 octobre.


Rappel chronologique

Kindaichi Shônen no Jikenbo est à l'origine un manga commencé en 1992. Il a été adapté en animé sous le même nom en 1997. Bien plus tard, au printemps 2014, sortait une nouvelle adaptation de la série, Kindaichi Shônen no Jikenbo Returns. La suite débute cet automne.

Synopsis saison 1

Hajime Kindaichi est un lycéen qui peut paraître banal à première vue : pervers et moyen en classe.
Mais ce ne sont que les apparences, car il est en vérité le petit fils du fameux détective Kasuke Kindaichi, et possède lui aussi des capacités de déduction hors norme.
Il va ainsi être amené à résoudre plusieurs enquêtes.

-MIRAhidote-










Sortie du premier film en novembre 2015 dans les salles au Japon

À propos de l'œuvre

Ajin est à la base un manga écrit par Tsuina Miura et dessiné par Gamon Sakurai. Il est édité par les éditions Kodansha depuis 2012, et c'est par ces mêmes éditions que nous apprenons la production d'une trilogie de films d'animation en 3D sur la série, réalisée par le studio Polygon Pictures (Knights of Sidonia).

Synopsis

Rares et immortels, les Ajin sont pourchassés par les humains qui les considèrent comme de précieux spécimens et multiplient les expériences sur eux.
Kei Nagai est un lycéen sans histoire et tout ce qu'il y a de plus normal. Jusqu'au jour où il se fait renverser par un camion alors qu'il rentre chez lui. Le choc aurait dû le tuer, et pourtant il s'en sort vivant, car il est en vérité un Ajin.
Obligé de fuir, la seule personne sur laquelle il peut compter est alors son meilleur ami, Kaito.

-MIRAhidote-

Bande annonce




Pour revenir à la partie 1,
c'est ici
.



Nous vous invitons à discuter de l’article sur .
Le 17-09-2015 à 06:47:46 par : MIRAhidote, Kaorisuzuchan, Mysa, Mouaadiib, Karore, Bubu, JigoKu Kokoro, jules, Shinku

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.