spacer Lundi 26 juin 2017 @ 15:54 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Les séries de l’hiver 2011-2012



Si on croit ce que l’on entend par rapport à 2012, cette vague d’animés de l’hiver est la dernière. Alors pourquoi se priver de se marrer un bon coup avec les comédies qui nous sont proposées en janvier ? Pourquoi ne pas s’injecter une forte dose de méchas, d’heroic fantasy ou de sport en perfusion ? Entre les suites et les nouveautés, il y a de quoi combler les moments creux de la soirée ou les dimanches sans occupation particulière.



LES SUITES





Natsume yûjinchô shi


La diffusion de cette quatrième saison de Natsume yûjinchô a commencé le 2 janvier.

Depuis son plus jeune âge, Takashi Natsume sait ressentir la présence des yôkai, ces esprits surnaturels bien connus au Japon et capables de prendre n’importe quelle forme. En fouillant dans les affaires de sa défunte grand-mère, Takashi va découvrir le Yûjinchô : le livre renfermant l’esprit des yôkai. Dès lors, il est poursuivi par ceux-ci, le premier réapparaissant sous la forme d’un chat assez unique. Avec Nyanko, son garde du corps autoproclamé, Takashi va tenter de mieux comprendre ce qui lui veulent les yôkai. Bande-annonce.





Nisemonogatari


La licence pour la France ayant été acquise par Dybex, l’éditeur a commencé la diffusion gratuite de Nisemonogatari sur son espace Dailymotion le 13 janvier. Cette série est la suite de Bakemonogatari.

Le redoutable Deishu Kaiki, le magicien noir qui avait déjà triomphé de Hitagi, revient en ville et lance une nouvelle incantation. Karen et Tsukihi, les puissantes sœurs de Koyomi, essaient de capturer Deishu, mais rien ne se passe comme prévu. Bande-annonce.




The Prince of Tennis II


Et voici une suite de Prince of Tennis. Ryoma, rentré aux États-Unis, reçoit une invitation pour un camp d’entraînement où s’affrontent les meilleurs joueurs du Japon. Habituellement réservé aux lycéens, pour cette année seulement, le camp a été ouvert à cinquante collèges, parmi lesquels : Seigaku, Hyotei, Rikkai et Shitenhoji. Ryoma et son équipe vont devoir se surpasser pour l’emporter face à des adversaires plus expérimentés. Bande-annonce.





Smile Precure!


Voici un nouvelle série de magical girls dérivée de la prolifique franchise des Precure (Futari wa Precure, Suite Precure…). Il était une fois Märchenland, le pays où les contes de fées étaient imaginés. Un paradis que va envahir Pierrot, l’empereur maléfique, enfermant la reine dans une contrée lointaine. Pour sauver la reine, une seule solution : réunir les Cure Decor, symboles de son pouvoir. La jeune fée Candy arrive alors sur Terre et fait la rencontre de Miyuki Hoshizora, qui l’accompagnera dans cette quête. Bande-annonce.





Zero no tsukaima F


Dans cette quatrième saison de Zero no tsukaima, Saito, après avoir réussi à sauver Tabitha, retourne à son quotidien de l’école de magie de Tristain. Sur ordre de la princesse Henrietta, Saito et Louise sont alors envoyés à Romalia, avec Tiffania. Bande-annonce.



LES NOUVEAUTÉS





Another

Comme pour Nisemonogatari, Dybex a obtenu la licence d’Another et a commencé la diffusion gratuite de la série sur son espace Dailymotion le 13 janvier.

Vingt-six ans plus tôt, Mei Misaki était une élève du lycée. Particulièrement intelligente et très douée en sport, la jeune fille était très populaire. Au point que le jour où elle mourut d’un accident, ses amis décidèrent d’agir comme si elle vivait encore. Lorsque le nouveau, un garçon nommé Kôichi Sakakibara, atterrit dans cette étrange classe, il est tout de suite saisi par l’atmosphère craintive qui y règne. Il y a, par exemple, cette jolie jeune fille portant un cache-œil et se tenant toujours à l’écart, dessinant… Bande-annonce.





Area no kishi


Deux frères, Suguru et Kakeru, l’ainé et le benjamin. Deux destins. Le talentueux Suguru, capitaine de l’équipe de football de l’école de Kamakura, atteint l’apothéose en intégrant l’équipe nationale des moins de quinze ans. Kakeru a les mêmes rêves que son frère, mais les autres le surnomment Monsieur Pas-de-But. À la suite d’un choc psychologique survenu pendant un match, il ne peut plus utiliser sa jambe gauche et se résout à devenir entraîneur. Mais l’arrivée de Nana, une ancienne joueuse et amour d’enfance des deux frères, va changer la donne. Bande-annonce.





Bodacious Space Pirates


Kazé a acquis la licence de Bodacious Space Pirates pour la France et a commencé la diffusion de cette série le 7 janvier sur KZPlay, sa plateforme de vidéos à la demande.

Marika, une lycéenne ayant récemment perdu son père, quelque part dans l’espace, vit dans une galaxie lointaine appelée Uminoakeboshi. Elle est très occupée par ses activités au Space Yacht Club et par son job à mi-temps au rétro-café. Un jour, deux hommes font leur apparition et lui apprennent que son père était, en réalité, le capitaine d’un vaisseau spatial pirate : le Bentenmaru. Sur ce, ils demandent à Marika, seule descendante du dernier capitaine, de reprendre le commandement du navire. Va-t-elle accepter ? Bande-annonce.





Brave 10


Nous voilà au beau milieu de la période de Sengoku (des « provinces en guerre »), moins d’un an avant la bataille de Sekigahara. Nous y rejoignons Kirigakure Saizô, ninja du clan Iga, qui fait la rencontre de la déesse Isanami, en fuite depuis la profanation de son temple par les hommes de Tokugawa Ieyasu. Saizô accepte de l’accompagner dans son voyage pour Shinshû, où elle compte solliciter la protection de Yukimura Sanada. Celui-ci, d’abord circonspect, comprend vite que la survie de son clan est liée à celle de la déesse. Il décide alors de faire appel aux dix guerriers légendaires de Sanada, dont la force peut altérer le cours de l’histoire. Au cours des combats, le mystérieux pouvoir d’Isanami va se révéler. Bande-annonce.





Busô chûgakusei: Basket Army


Août 2026. Après une longue période de récession économique et d’instabilité politique, le Japon décide de financer une école militaire pour adolescents, afin de les préparer aux divers conflits internationaux qui menacent. L’histoire s’ouvre à l’école militaire Fuji, où nous suivons Natori Tôko, un étudiant terminant sa formation de soldat de terrain dans le régiment — réputé infernal — de l’instructeur Kamiya. Un matin, Kamiya convie ses étudiants à une session extrascolaire plutôt originale, puisqu’il s’agit de partir à la recherche d’armes technologiques récentes. C’est alors qu’un accident terrible va avoir des répercussions sur tout l’archipel…





Danshi kôkôsei no nichijô


L’histoire nous fera suivre les tribulations quotidiennes de trois camarades de classe (Tadakuni, Hidenori et Yoshitake) dans un lycée pour garçons. Bande-annonce.





Fushigi no Yappo shima: Pukipuki to Poi


Pukipuki et son ami Poi, un singe au visage en arc-en-ciel, vivent sur l’île Yappo. Une île où d’étranges habitants mènent, apparemment, une vie des plus paisibles.





High school D×D


L’histoire de ce shônen est centrée sur Issei Hyôdô, un lycéen plutôt dilettante et très concerné par l’actualité du sexe opposé. Issei obtient un premier rendez-vous avec une fille, mais alors qu’il s’apprête à l’embrasser, elle lui murmure la phrase fatale des anges déchus : « Pourrais-tu mourir pour moi ? » Immédiatement réincarné en démon, Issei devient le serviteur de Rias, un démon surpuissant, qui n’est autre que la plus jolie fille du lycée. Bande-annonce.





Inu × boku SS


Riricho Shirakiin n’a plus qu’une idée en tête : vivre de façon autonome, mais pas n’importe où. Ce doit absolument être le manoir Ayakashi. Mais l’examen d’entrée est très sélectif et une fois admis, chaque résident du manoir est accompagné par un agent des services secrets. Ayant d’abord refusé la protection d’un agent secret, Riricho découvre que celui dédié à sa protection n’est autre l’esprit du Renard qu’elle avait sauvé plus tôt. Bande-annonce.





Kill Me baby


Adapté d’un yonkoma (manga en quatre cases), Kill Me Baby met en scène deux camarades de classe, Yasuna et Sonya. La première, tiraillée par ses instincts meurtriers, échoue constamment dans ses multiples tentatives pour mener une vie normale. La seconde, Yasuna, multiplie les idées « géniales » pour épater Yasuna. Mais le plus souvent, l’explosive Yasuna se passera les nerfs sur Sonya (par des prises de judo et autres « tendresses » de cet acabit). Bande-annonce.





Papa no iukoto o kikinasai!


L’histoire nous plonge dans le quotidien d’un étudiant en première année de littérature, à l’université de Tama. Ayant grandi et noué une relation proche avec sa petite sœur, Yûta a toutefois décidé de prendre ses distances, après qu’elle a décidé de se marier à un homme déjà père de deux filles. Mais trois ans plus tard, sa petite sœur et son mari sont portés disparus après un crash aérien. Yûta doit alors s’occuper des trois filles de sa sœur : la pimbêche (Sora, quatorze ans), Miu (dix ans) et la petite dernière Hina (trois ans). Un vrai petit démon, la dernière. Et le tout, s’il vous plaît, dans une pièce de neuf mètres carrés. Bande-annonce.





Recorder to Randsell


On se méfiera des apparences avec cet animé résolument placé sous le signe de l’humour. Recorder to Randsell nous plonge dans le quotidien d’Atsushi et d’Atsumi. Deux personnages qui, hormis d’être frères et sœurs, présentent une particularité troublante. En effet, Atsushi, le frère, bien qu’il soit encore à l’école primaire, a déjà le corps d’un adulte (il mesure un mètre quatre-vingts). Atsumi, sa sœur, bien qu’étant au lycée, ressemble en tous points à une petite fille (elle mesure un mètre trente-sept). Imaginez ! Bande-annonce.





Rinne no Lagrange


Kamogawa, ville côtière de la préfecture de Chiba. C’est ici que nous découvrons la pétillante Madoka Kyôno, étudiante de dix-sept ans au seul lycée pour filles de la ville et unique membre du Jersey Club. Madoka a beaucoup d’énergie à revendre et passe beaucoup de temps à aider son prochain. Mais ses habitudes vont être bouleversées par la rencontre de la mystérieuse Ran qui, parce qu’une menace approche, lui demande de prendre le contrôle de robots appelés Woks. Pour protéger les habitants de Kamogawa, Madoka accepte et s’engage dans la bataille contre des envahisseurs extraterrestres. Elle sera rejointe ensuite par Muginami et nous assisterons aux tribulations de ce trio qui, aux commandes de leurs Woks, tentera de protéger les côtes de Kamogawa. Bande-annonce.





Senhime zesshô Symphogear


Le saviez-vous ? Depuis la nuit des temps, l’humanité est menacée par une catastrophe communément appelée Noise. Si elle s’abattait sur le monde, personne n’en réchapperait. Personne… sauf certaines demoiselles. En secret, le Japon a développé le système Symphogear, seul arme capable de résister à Noise. Grâce à leur maîtrise des Symphogear et avec l’aide de Miku et Hibiku (jeunes filles de l’école de musique Lydian), les deux héroïnes de cet animé luttent sans relâche contre Noise. Et ce, dans l’ignorance totale du grand public ! Plus surprenant encore, ces protectrices de charme ne sont autres que les stars du groupe Zwei Wing, Amô Kanade et Tsubasa Kazanari, lequel caracole (pour de vrai !) en tête des charts nippons. Bande-annonce.





Thermae Romae

L’éditeur Wakanim a acquis la licence de Thermae Romae et a commencé la diffusion gratuite en simultané de cette courte série le 12 janvier sur Wakanim.tv.

Le très original Thermae Romae nous conte les aventures de Lucius, architecte des thermes publics de l’ancienne Rome, qui a le pouvoir de voyager dans le temps et qui l’utilise pour moderniser les bains publics au Japon. Yamazaki, l’auteur du manga, fait se rencontrer les deux seules civilisations au monde pour qui les bains publics ont fait partie du quotidien : les Romains et les Japonais. Bande-annonce.




En raison du manque d’informations au moment de la rédaction de l'article, les animés suivants n’ont pu être traités (leur fiche sera complétée dès que possible) :



Nous vous invitons à discuter de l’article sur .
Le 07-01-2012 à 20:16:40 par : KajaGuu

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.