spacer Jeudi 19 octobre 2017 @ 20:06 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Coup d'oeil sur Otram et son manga Dreamseekers
Bruno Tran (connu sous le doux pseudo de Otram dans le milieu) est un jeune auteur français fraichement lancé sur le marché. À l’occasion de la sortie du second volume de son manga Dreamseekers en ce mois de janvier aux éditions Paquet, il a accepté avec gentillesse de répondre à quelques questions pour Animeka. Je vous invite également à visiter son blog (lien disponible à la fin de l’interview) régulièrement mis à jour et accompagné de nombreuses illustrations.



À gauche : illustration représentant Otram (réalisée par Antomio).
Au centre : couverture du premier volume de Dreamseekers.
À droite : couverture de Dreamseekers 2.


Rimoan : Pourrais-tu d’abord te présenter en quelques mots ?
Otram : Je suis Bruno, j'ai 29 ans et je suis l'auteur du manga Dreamseekers.
J'ai fait des études d'art à Jeanne d'arc, une école d'arts appliqués, puis à L'EPSAA, une école de graphisme.
Je suis maintenant illustrateur mais à terme j'aimerais pouvoir ne faire que du manga ou de la bande-dessinée et pouvoir en vivre.

Rimoan : Tu as commencé ta formation dans le milieu de la bd, comment en es-tu venu à te tourner vers le manga ?
Otram : Assez naturellement. D'une part parce que j'adore ça, et puis graphiquement j'ai une nette préférence pour le noir et blanc, et surtout j'adore pouvoir m'étaler pour raconter une scène, poser une ambiance. Sur mes planches de BD classiques, j'avais toujours tendance à surcharger mes planches, à y mettre trop de cases parce que je me sentais à l'étroit. Du coup le format manga s'est imposé de lui-même.

Rimoan : Le thème principal du manga, la matérialisation des rêves, est-il une inspiration de l’imaginaire de ton enfance ?
Otram : Oh oui, j'ai toujours adoré ce thème des univers oniriques, surréalistes ou parallèles. Par exemple les deux premiers films dont j'ai le souvenir étant enfant ce sont "la Planète sauvage" (de Laloux) et "Le roi et l'oiseau".
Pour moi ça tombait sous le sens que ma première histoire allait aborder ces thèmes.

Rimoan : Est-ce que ton dessin, pour ne pas dire ton style, a fait l'objet de sources d'inspirations particulières ?
Otram : Oui, en BD européenne, il y a notamment deux auteurs qui m'ont beaucoup inspiré : François Schuiten et sa série des cité obscures, des histoires autour de villes surréalistes avec chacune ses particularités et ses problèmes. Certaines scènes sont superbes, avec des perspectives architecturales vraiment impressionnantes. J'ai vraiment été marqué par son œuvre.
Et puis il y a Topi pour la manière dont il rend des effets de matière en noir et blanc et comment il arrive à passer d'un dessin en 3D à un dessin presque décoratif, sans que ça pose problème.

Au niveau manga, il y a Blame! qui m'a pratiquement fait découvrir le genre. Une vraie révélation pour moi ! J'ai été incroyablement marqué par cet univers quasiment muet, sombre, oppressant mais avec une certaine poésie. C'est vraiment une œuvre très particulière Blame, unique même. Et puis les décors sont tout simplement extraordinaires !

Sinon, j'aime des choses assez diverses. Par exemple je suis un fan de Berserk de Miura, que je trouve excellent au niveau du dessin, mais aussi de One Piece, dont les personnages sont vraiment vivants et attachants.






Rimoan : On parle plus facilement du visuel, étant donné qu'il saute aux yeux, mais le scénario, ainsi que le background des personnages et de l’univers est lui aussi important (On peut noter la présence d'une carte à la fin du volume 1).
Otram : Oui c'est quelque chose que j'essaie de beaucoup travailler. Dans le tome 2 il y aura un petit bestiaire à la fin ^^
C'est que Dreamseekers c'est une série que j'ai en tête depuis un bon moment déjà donc j'ai eu le temps de l'étoffer un peu.

Rimoan : Dans quelle étape (ou technique) au niveau de la création du manga désires-tu t’améliorer ?
Otram : Définitivement les personnages. Je m'entraine dur pour que leur dessin soit fluide et naturel.
J'ai toujours eu plus de facilité pour dessiner des décors ^^;
Sinon la phase la plus difficile pour moi dans la création du manga, ce sont les dialogues. C'est bête à dire mais je les trouve rarement du premier coup… Je n'arrête pas de les changer, de les modifier…

Rimoan : En ce qui concerne la réalisation graphique, es-tu plutôt de la vieille école, ou utilises-tu des logiciels ainsi qu’une tablette graphique ?
Otram : Eh bien en fait je n'utilise que l'ordinateur, de A à Z. Je suis en train de faire le tome 3 sous Manga Studio, qui est vraiment un excellent logiciel pour le dessin pur. Et puis la tablette c'est un outil que j'utilise depuis des années… C'est un peu devenu une extension naturelle de ma main.

Rimoan : Selon toi, quels sont les avantages et les inconvénients d’utiliser l’outil informatique ?
Otram : Mhh pour moi les avantages sont très nombreux. D'abord il y a la vitesse, le fait d'avoir le droit de se tromper, mais surtout la tablette permet de passer en un clic d'une feuille blanche ou vous dessinez avec un feutre noir à une feuille noire ou vous dessinez avec un feutre blanc. Et avec ma manière de travailler c'est primordial !
Honnêtement je vois vraiment très peu de défauts au travail informatique. Je dirais que le croquis n'aura jamais la même sensation qu'avec un papier et un crayon mais on s'y fait et on finit par ne plus y penser.

Rimoan : Ressens-tu une certaine amélioration dans ton travail depuis le premier tome ?
Otram : Alors ça c'est indiscutable ! Et ce sera encore plus flagrant avec le tome3 (qui avance bien soit dit en passant). Je pense que je dessine mieux, plus rapidement, et je raconte les scènes de manière plus pertinente.






Rimoan : J'ai l'impression que le milieu du manga français est en essor, je me trompe ?
Otram : Je pense que c'est vrai. Beaucoup d'éditeurs qui ne juraient que par les licences japonaises commencent à changer d'avis. Je pense que ces histoires de la Shueisha (NDLR : une maison d’édition japonaise qui possède entre autre les magazines Weekly Shōnen Jump, Ultra Jump etc), qui voudrait s'implanter en France n'y sont pas étrangères…

Rimoan : Que penses-tu des auteurs de mangas français, peut-on dire qu’il y a là une communauté soudée ?
Otram : En tant que débutant dans le domaine, je ne peux pas encore vraiment dire, mais j'ai pu rencontrer plusieurs mangakas français très sympa.

Rimoan : As-tu eu le plaisir de rencontrer des personnes comme Maliki, Jenny ou Moëbius ?
Otram : Aucun de ceux là, mais en revanche j'ai eu le plaisir de faire la connaissance de Mika (Pen-dragon), Moonkey (DYS) et Kara (Le miroir des Alices) et à chaque fois ça a été très sympathique, et puis très instructif pour moi vu qu'ils ont tous déjà un sacré paquet d'albums derrière eux !

Rimoan : Comment sont les pronostics pour l’avenir, penses-tu sortir une quinzaine de tomes ou t’arrêter sur 3 volumes ?
Otram : Ça dépend beaucoup de si la série marche ou non... Mais si elle marche, je peux faire une dizaine d'albums sans problèmes, j'ai énormément de choses à raconter sur cet univers :)






Rimoan : Pour en venir à l’animation, quels dessins animés ont bercé son enfance ?
Otram : Eh bien comme dit plus tôt, mes deux premiers ont été la Planète sauvage et le roi et l'oiseau. Et puis mention spéciale pour Jayce et les conquérants de la lumière car c'est celui qui m'a lancé dans le dessin ! Je me souviens que je m'amusais à créer de nouveaux Monstroplantes ^^
Et puis je ne ratais jamais un Épisode de Ulysse 31, Les cités d'or, ou les mondes engloutis (qui a vraiment mal vieilli malheureusement).

Rimoan : Quel animé regardes-tu a l'heure actuelle ?
Otram : Alors là maintenant je viens juste de finir de mater toute la série des Galaxy Angel. Une anime bien déjantée, très agréable à regarder ^^

Rimoan : Cela te plairait-il de voir ton manga adapté en animé ?
Otram : Comme tout auteur de manga je pense !! Ce serait le rêve ^^

Rimoan : Et pour finir voudrais-tu dire un petit mot à tes lecteurs ?
Otram : Eh bien merci beaucoup pour l'accueil que vous avez fait à mon manga !
Que ce soit en rencontres lors des festivals ou sous forme de messages sur mon blog, les différents messages d'encouragement que j'ai reçu sont très motivants et font chaud au cœur.
Et j'espère que vous avez aimé ce premier tome. J'ai beaucoup de projets pour ce petit univers et je vous assure que vous ne serez pas déçu par ce qui arrive :)

Et puis une bonne année 2009 aussi et mes meilleurs vœux ^_^



C’est donc sur ces mots que s’achève l’interview. Merci à Otram pour sa disponibilité et sa gentillesse !

Pour en parler sur le forum, c'est par ici.

http://dreamseekers.paquet.li/ : le blog d’Otram, qui permet d’en découvrir davantage sur ce fort sympathique auteur. Vous y trouverez des planches et différents dessins qu’il y poste, mais également des communiqués sur l’avancement de son manga, ses goûts personnels, et un peu de sa vie quotidienne.

http://www.paquet.li/paquet/ : le site web de la maison d'édition Paquet, qui permet à Otram de distribuer le résultat de son travail sous la forme du manga Dreamseekers. Vous y trouverez des news sur les évènements auxquels l’éditeur participe, ainsi que des infos sur les auteurs et les parutions chez Paquet.

Les images de cet article sont la propriété de leurs auteurs respectifs.
Le 03-02-2009 à 20:01:39 par : Rimoan

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.