spacer Dimanche 25 juin 2017 @ 15:42 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Les animés d'avril 2010




Alors que les premiers rayons de soleil commencent à inonder notre ciel obscurci et que les enfants se préparent à la récolte des œufs, la première des grandes vagues de 2010 va bientôt débuter. Comme à son habitude, cette dernière emmènera avec elle une trentaine d’animés japonais.
Si janvier a su répondre à nos attentes et à nos espoirs placés dans des séries phares (Durarara!! et Nodame Cantabile Final en tête) arrivant même à les dépasser à notre plus grande surprise dans une certaine mesure (Baka to test to Shoukanjuu), elle représente également une vague d’introduction qui a déçu sur plus d’un point en raison de quelques animés qui n’étaient pas à la hauteur de ce que l’on pouvait imaginer. Le résultat en est un avis plutôt mitigé sur ce début de saison avant de voir débarquer cette masse assez conséquente de nouveautés dans les semaines à venir. Cependant, si cette vague d’avril semble elle aussi posséder une part d’ombre, la vision de suites ou d’adaptations de manga que beaucoup attendaient impatiemment devrait pouvoir éclaircir le tableau.




Ookiku Furikabutte - Natsu no Taikai-hen



Difficile, voire totalement impossible de ne pas entamer cet article sans commencer par cette suite dont nous avions longtemps rêvé. Même si cela ne devrait durer que 13 épisodes, nous allons enfin pouvoir retrouver Mihashi, Abe et tous les autres dans leur long combat pour atteindre le Koshien. Rappelons que Ookiku Furikabutte est l’œuvre sur le baseball la plus drôle et la plus dynamique dans les phases de jeu que l’on peut trouver dans l’animation japonaise. Même si à côté il existe Cross Game et Major qui voit d’ailleurs sa saison 6 sortir ce mois‑ci, nous vous invitons, si ce n’est pas encore fait, à découvrir celle‑ci qui possède réellement son propre style en illustrant avec beaucoup de simplicité et d’humour tout le plaisir pris par les personnages dans ce sport. Il n’y a dans tous les cas plus qu’à souhaiter que cette deuxième saison soit à la hauteur de la première même si l’on se doute bien qu’en raison de sa durée, cette dernière ne terminera pas le manga. Bande‑annonce.


Senkou no Night Raid

On reste avec les studios A‑1 Pictures pour cette nouvelle série qui devrait satisfaire tous ceux qui recherchent une œuvre mature et réaliste. En effet, Senkou no Night Raid a pour but de retranscrire en animé une période sombre et encore jamais exploitée dans la japanimation : celle des années 1930 où le Japon hésitait entre dominer la Chine militairement pour la coloniser ou l’assujettir par des moyens économiques. Plus précisément, l’histoire se concentrera sur un groupe d’espions appelé Sakurai Kikan et dont la mission est de collecter au sein de Shanghaï des informations en vue de la prochaine guerre.
Le sujet semble clairement intéressant, reste à savoir maintenant si tout cela sera fait sérieusement en respectant un minimum le contexte historique. Bande‑annonce.



Arakawa under the Bridge

Les studios Shaft nous signent ici une œuvre qui, à l’image de sa bande‑annonce, semble pour le moins particulière. Tirée d’un manga de Hikaru Nakamura (non ne cherchez pas, c’est un illustre inconnu de par chez nous), cette dernière racontera comment un étudiant nommé Kō « Riku » Ichinomiya rencontra Nino, une jeune fille sans‑abri près du banc de la rivière Arakawa où plusieurs habitants assez étranges de Tokyo vivent.
Après avoir croisé quelques images, cette œuvre a tout l’air d’un ovni qui risque d'en perturber plus d’un. Bande‑annonce.



Heroman

Heroman est la collaboration improbable et inattendue d’un studio japonais connu et reconnu : les studios Bones, et d’un géant des comics, Stan Lee, qui a cocréé notamment de multiples œuvres comme Spider Man, X‑Men ou encore Hulk pour ne citer qu’eux.
Le scénario met en scène Joey, un enfant habitant sur la côte ouest des États‑Unis et qui découvre un robot géant. Réussissant à le piloter, il devient alors Heroman et peut alors combattre entre autres des extraterrestres qui tentent d’envahir la Terre.
Avec cette histoire simpliste et un design mecha très américanisé qui n’est pas sans rappeler celui de Captain America, on est en droit de se demander si les Japonais vont réussir à accrocher à cette œuvre. Ce partenariat est en tout cas une bonne idée mais quelques doutes subsistent quant au contenu. Bande‑annonce.


Rainbow - Nisha Rokubou no Shichinin

Après avoir récemment accueilli chaleureusement la réédition du manga par Kazé Manga, les fans de la série vont pouvoir de nouveau se réjouir puisque celle‑ci se voit porter sur le petit écran. Remettons‑nous dans le contexte, Rainbow est à la base un seinen prenant place en 1955 et racontant l’histoire de sept adolescents qui doivent apprendre à vivre ensemble dans la même cellule au sein de la maison de correction de Shio afin d’être réinsérés dans la société. Leur quotidien est loin d’être de tout repos, cependant, malgré toutes les violences et les humiliations subies, ces derniers continuent de rêver, dans les ténèbres, d’un plausible avenir plus radieux.
Vous l’aurez compris, Rainbow est bien parti pour devenir l’animé du mois d’avril. Un ton mature qui décrit l’univers carcéral sans enjoliver les choses et des personnages attachants et intéressants font de cette série un des incontournables de cette grande vague. À ne surtout pas rater !


Angel Beats!

Pas moins de trois studios sont réunis derrière cette œuvre issue d’un visual novel : les studios Key, Aniplex et P.A. Works qui débute dans l’animation mais à qui l’on doit déjà Canaan et True Tears. Cependant, encore derrière se cache surtout un homme, Jun Maeda qui n’est autre que l’auteur de Clannad et d'Air. Il est également à l’origine de la plupart des musiques qui ponctuent le fil de ces visual novels.
L’histoire d'Angel Beats nous met en présence d'anges qui combattent pour leur destin et leur avenir dans le monde de l'au‑delà. Yuri, la leader du Shinda Sekai Sensen décide de se rebeller contre les dieux qui l’ont destinée à avoir une vie difficile. De l’autre côté, Tenshi qui dirige le conseil des étudiants du monde de l’au‑delà décide de combattre les membres du SSS. Ces derniers useront alors de leurs armes afin de lutter contre les pouvoirs surnaturels des anges.
Comme souvent avec les studios Key et P.A. Works, on sent qu’une attention toute particulière a été apportée au niveau de la réalisation qui, à la vue de la bande‑annonce, semble pour le moins réussie. La trame scénaristique parait cependant des plus étranges et il faudra certainement attendre quelques épisodes pour s’en faire réellement une idée. Bande‑annonce.



Working!!

A‑1 Pictures semble assez confiant concernant cette œuvre puisque le studio a fait le choix de mettre en avant cette dernière en sortant son premier épisode début mars alors que le deuxième n’apparaitra sur les écrans japonais que le 4 avril. Du coup, plus qu’une bande‑annonce, c’est 24 minutes d’introduction que nous avons pu voir pour nous forger un premier aperçu. L’action se situe dans un restaurant familial, le Wagnaria. Takanachi Souta est un lycéen qui se retrouve employé là‑bas du jour au lendemain et qui devra s’accommoder des différentes personnalités de ses collègues pour le moins uniques en leur genre.
Working!! est une comédie qui s’annonce sympathique si tant est que l’on ne soit pas réfractaire au caractère « bêta » de Popura qui n’est pas sans rappeler celui d’une certaine Tenma. Pour ceux qui apprécient l’humour, cette série devrait par conséquent être un excellent moyen de passer un bon moment de détente. Opening.



K-On!!

Après un épisode spécial des plus prometteurs quant à la suite des évènements, les 5 jeunes filles de K‑On! reviennent sur le devant de la scène dans une deuxième saison. Ces nouveaux épisodes ne sont pas une surprise en raison de l’énorme succès commercial qu’a connu l’œuvre au Japon. On peut d’ailleurs se poser la question de savoir si les auteurs vont jouer le jeu et poursuivre l’avancée faite au niveau musical par notre petit groupe dans l'épisode spécial, ou s’ils vont prolonger au maximum les scènes annexes dans l’intention de faire une saison 3 afin d’exploiter autant que possible le filon. Espérons dans tous les cas que nos héroïnes moe préférées sauront nous faire autant rire que dans la première saison et que nous aurons encore le plaisir de les voir s’amuser en concert.



B Gata H Kei

Eh bien, voici un animé issu d’un manga qui a attiré l’attention de pas mal de monde sur la Toile en raison de son résumé. En effet, celui‑ci possède une tournure des plus osées dans le sens où il nous raconte comment une jeune fille encore vierge souhaite avoir cent partenaires sexuels occasionnels. Cependant, malgré ce désir, cette dernière va rapidement cibler et poursuivre un seul garçon.
Bref, même si aucune bande‑annonce n’est disponible sur cette série, il semblerait que l’histoire va tourner à un animé ecchi de type harem au vu des images. Dans tous les cas, avouons‑le, l’auteur aura trouvé le petit truc qui titille légèrement notre curiosité avec cette héroïne au caractère bien trempé.



Yojouhan Shinwa Taikei

Si je vous dis créateur de génie au design particulier, vous voyez de qui je parle ? Et si j’ajoute le nom de Chroniko… Eh oui, Masaaki Yuasa, auteur de Kemonozume ou encore de Kaiba nous revient cette fois‑ci en tant que directeur d’un nouveau projet. Dans ce dernier, nous suivrons un jeune lycéen qui semble se remémorer sa vie d’il y a quelques années alors qu’il partageait à l’époque son temps avec les membres de son club.
Pas la peine de se le cacher, l’esthétisme si particulier de Yuasa devrait en décourager plus d’un et il est probable que seule une poignée d’entre nous donnera réellement une chance à cette œuvre. Espérons dans tous les cas que l’histoire signée Tomihiko Morimi vaudra le déplacement et nous permettra de réapprécier à sa juste valeur la patte graphique d’un auteur qui n’a déjà plus rien à prouver. Bande‑annonce.



Hakuouki

Sorti à la base sur la Playstation 2 en aout 2009, Hakuouki se voit adapté en version animée par Studio Deen qui s’était déjà occupé par le passé de Higurashi no naku koro ni ou encore de Fate/stay night. Au cours de l’histoire, nous suivons Chizuru Yukimura, la fille d’un docteur hollandais qui a disparu durant un voyage à Kyoto. Dans l’espoir de le retrouver, cette dernière tombe sur un membre du Shinsengumi qu’elle voit se transformer en ogre. Après avoir été capturée, elle apprendra que ce problème morphologique a été causé par son père. Chizuru rejoindra alors le Shinsengumi afin de mettre la main sur son père ainsi que sur le remède. Opening du jeu sur PS2.



Kaichou wa Maid-sama!

Pour celles et ceux qui commencent à s’inquiéter au sujet de la série Kimi ni Todoke qui arrive à son terme, soyez rassurés, un nouveau shōjo prendra la relève en avril. Ce dernier met en avant Misaki, une déléguée de classe méprisant certaines habitudes des garçons et surveillant de près le moindre comportement suspect. Ce que ces derniers ne se doutent cependant pas à son sujet, c’est que Misaki travaille après les cours dans un maid café revêtue d’un habit de soubrette. Les choses se compliquent alors pour elle quand un camarade de classe découvre le pot aux roses…
Kaichou wa Maid‑sama! est clairement une comédie romantique originale, remplie de quiproquos et de situations cocasses qui devraient donner sans mal le sourire à tous les amateurs du genre. En tout cas, le succès est au rendez‑vous au Japon où la série en est à son huitième volume et tout porte à croire que cela en sera de même dans nos contrées. À noter d’ailleurs que Pika Édition a licencié le manga dont le premier tome sortira le 5 mai 2010. Bande‑annonce.



Mayoi Neko Overrun!

Petite comédie légère avec un zeste d'ecchi, Mayoi Neko Overrun! nous fait suivre la vie quotidienne de Takumi Tsuzuki qui habite avec sa grande sœur Otome même si ces derniers ne sont pas liés par le sang. Otome tient une confiserie appelée Stray Cats. Un jour, elle ramène une mystérieuse et magnifique jeune fille qui sera la source d’un surplus d’animation dans le magasin.
La bande‑annonce ne donne pas beaucoup d’indications au niveau du contenu de l’animé si ce n’est que les amateurs de neko devraient être comblés. Je vous mets par ailleurs au défi de compter le nombre de « nyah » prononcés durant la vidéo. Bande‑annonce.



Ichiban Ushiro no Daimaou

Cette série devrait tenir le rôle du bon gros shōnen ecchi pour aller avec Ikkitousen - Xtreme Xecutor. Nous y suivons un adolescent nommé Akuto Sai qui cherche à devenir un grand magicien. Cependant, le jour où il est admis dans une académie de magie, ses aptitudes lors des tests prédisent qu’il occupera dans l’avenir la place de « Roi Démon ». Entre des personnes qui cherchent à l’assassiner, une mystérieuse jeune fille qui l’idolâtre et une androïde censée le protéger, sa nouvelle vie d’étudiant est des plus mouvementées.
Comme souvent dans les œuvres de ce genre, le scénario est des plus convenus et ne brille donc pas de par son originalité. Maintenant, avec de la magie, de la baston, des jolies filles peu vêtues qui vont voir leurs habits déchirés, tous les éléments sont là pour que les connaisseurs puissent y trouver leur compte. Bande‑annonce.



Giant Killing

Ce qui est amusant avec ceux de la génération de Dorothée, c’est que dès que l’on nous parle d’animés sur le football, on a tous en tête cette image d’un gamin qui court pendant dix minutes en ligne droite pour atteindre le but adverse comme si le terrain s’étendait sur trois kilomètres. Difficile de ce fait de ne pas appréhender le portage sur le petit écran d’un manga basé sur ce sport. Cependant, les images fournissent une certaine authenticité à l’œuvre qui ne mettra pas en scène des Minipouss mais de jeunes adultes au chara‑design assez fourni en détails. On découvrira dans cette histoire l’équipe de Tokyo Est qui est au fond du classement dans la première division japonaise et risquant par conséquent de disparaitre. Toutefois, le coach continue de croire en ses joueurs et sait qu’ils peuvent encore battre les meilleures équipes japonaises. Ce que l’on espère de notre côté, c’est que les terrains feront cette fois‑ci la bonne longueur.



Sarai-ya Goyou

Après Ristorante Paradiso, une deuxième œuvre de Natsume Ono se voit adaptée en version animée par le studio Manglobe. Dans cette dernière, un samouraï un peu naïf répondant au nom de Akitsu Masanosuke devient le garde du corps de Yaichi, qui n’est autre en réalité que le chef d’une bande de brigands : les Goyou. De par son travail, Akitsu découvrira alors que ces derniers sont les auteurs de nombreux enlèvements et finira par s’intéresser de près au quotidien hors du commun de ces hommes.
Sarai-ya Goyou est une autre nouveauté de cette vague d'avril possédant un style graphique singulier et qui devrait se construire à l'aide d'une narration soignée. Bande‑annonce.



Uragiri wa Boku no Namae o Shitteiru

Voici une œuvre qui va ravir quelques‑uns des membres de notre forum puisque les personnages masculins de cette dernière sont créés dans un esprit purement bishōnen. Issue d’un manga répertorié dans la catégorie shōjo au Japon, l’œuvre est centrée sur Yuki Sakurai, un adolescent ayant été adopté bébé alors qu’il avait été trouvé dans des buissons. Ce dernier possède la capacité de ressentir les sentiments de ceux qu’il touche. Cependant, il ne contrôle pas son pouvoir ce qui lui a valu bien des ennuis par le passé. Confronté à des menaces de mort, sa vie va devenir encore plus compliquée avec l’apparition d’un homme se disant être son grand frère.
Aucune bande‑annonce n’étant disponible sur la série, il est difficile de donner un avis à part sur le style graphique qui ressemble beaucoup à celui de Vampire Knight (aspect bishōnen oblige) et qu’au vu des images trouvées sur la Toile, l’action devrait être beaucoup plus présente que dans ce dernier.



Autres séries

En raison d’un manque de temps pour la rédaction de cet article, nous ne traiterons pas l’intégralité des séries à venir en détail. Vous pouvez cependant trouver les œuvres manquantes dans la liste ci‑dessous.

Major - saison 6
Kiss x Sis TV
D.C. - Da Capo Ext
Sangoku Engi
Hime Chen! Otogi Chikku Idol Lilpri
Super Street Fighter IV
Trigun - Badlands Rumble
Chou Denei-ban SD Gundam Sangokuden Brave Battle Warriors
Iron Man
Jewelpet Tinkle
Shin Koihime Musou
Ikkitousen - Xtreme Xecutor
Marie & Gali
Yutori-chan
Hetalia - Axis Powers- Third Season
Tono to Issho
Soukou Kihei Votoms - Gen-ei Hen
Sex Pistols
Metal Fight Beyblade: Explosion
GA: Geijutsuka Art Design Class
xxxHOLiC Rou
Detective Conan - Film 14 - Tenkuu no Lost ShipAshiaraiyashiki no Juunin-tachi
Umi Monogatari - Special
Ring ni Kakero 1 - Shadow
Hanakappa
Ketsuinu




Ceci n’est peut‑être qu’une impression mais il semblerait que le registre ecchi ne rassemble pour une fois pas la majorité. Dans cette fournée, on notera d’ailleurs la présence de plusieurs œuvres assez décalées qui devraient plaire à tous ceux qui recherchent de l’originalité. Du simple shōjo au seinen sombre en passant par la case comédie, sport et historique, on se dit que chacun devrait trouver dans le lot plusieurs séries qui correspondent à leurs envies du moment. Du coup, bien que tous les gouts soient dans la nature, cette vague d’avril étant assez hétérogène au niveau des genres, elle devrait réussir à remplir son rôle durant les mois à venir. À vous de voir maintenant quels animés mériteront le détour à vos yeux en espérant cependant que vous ne jugerez pas certaines œuvres uniquement sur leur apparence car des nuages gris peuvent toujours cacher un arc‑en‑ciel...

N'hésitez pas à venir en discuter avec nous sur le forum !
Le 17-03-2010 à 19:07:22 par : Syaoran

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.