spacer Jeudi 21 juin 2018 @ 14:00 CEST spacer [ FAQ ] [ Staff ] [ Contacts ] [ Stats ] [ Chat ] [ Nous aider ] [ Mode restreint ] [ Flux RSS  Facbook ] spacer
spacer



Recherche avancée

Anime Store
Anime Store
Animesindex
<< Rody, le petit Cid  :: Animes ::  Rokudenashi Blues >>
Rokka no Yûsha (2015)
Rokka no Yûsha   TITRE ORIGINAL : Rokka no Yuusha
  ANNÉE DE PRODUCTION : 2015
  STUDIO : [PASSIONE]
  GENRES : [ACTION] [FANTASTIQUE & MYTHE] [ÉPIQUE & HéROIQUE]
  AUTEUR : [YAMAGATA ISHIO]
  VOLUMES, TYPE & DURÉE : 12 EPS 24 mins
Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Titre alternatif
六花の勇者
Synopsis
Au réveil de Majin, un terrible être maléfique, la Déesse du Destin décide de choisir six guerriers pour les doter de la force nécessaire pour vaincre ce monstre. Parmi ces élus se trouve justement le jeune et fier Adlet. Cependant, lors du rassemblement de ces héros, sept combattants se présentent. L'un d'eux est de trop. La présence d'un traître parmi eux instaure de la suspicion et de la confusion entre les guerriers, alors que la menace du Majin grandit.
Les élus arriveront-ils à le démasquer et surmonter ce climat de tension afin de vaincre l'être maléfique ?

-MIRAhidote-
Critiques
Rokka no Yuusha n'est pas l'anime auquel on puisse s'attendre. N'entendez pas cela comme si on parlait d'un anime lambda qui apparaîtrait tout d'un coup comme un chef d'œuvre ou bien du cas d'un anime très attendu qui serait au final une énorme déception. Il s'agit ici de mettre l'accent sur le background que tente de vous vendre Rokka no Yuusha : un bon polar dans un univers d'heroïc fantasy. Or, en toute honnêteté, on est loin du compte.
Mais commençons donc par le positif.

Graphiquement, c'est joli. C'est bien dessiné, coloré, les décors sont agréables et suffisamment détaillés. Le chara-design est somme toute assez classique mais plutôt bien réalisé. On souligne là le coup de crayon et non le choix de l'apparence des protagonistes, mais on y reviendra plus tard. Seul bémol, et pas des moindres, c'est la présence d'une horrible 3D choisie pour réaliser les monstres. Que ce soit pour des facilités d'animations ou pour réellement leur donner une dimension "surnaturelle" c'est à mon sens une erreur qui atténue le seul point positif de l'anime car en effet, sur tous les autres secteurs, RnY est décevant.

Tout d'abord, à propos de l'aspect visuel, l'animation est loin d'être à la hauteur de ce qui se fait ces dernières années. C'est plutôt lent et presque saccadé par moment (quand la 3D n'est pas à la rescousse). Une grosse désillusion pour ma part qui m'a frappé dès le premier épisode.
On pourrait également ajouter à cela des problèmes de synchronisation entre l'animation des orateurs et la bande son. Par exemple, on voit parfois un personnage parler une fraction de seconde avant de l'entendre.
Des points noirs assez dérangeants mais qui représentent si peu par rapport au vrai nœud du problème, l'essence même d'un bon manga/anime, à savoir le scénario.

Ainsi, parmi les protagonistes, vous retrouverez tous les clichés pour plaire aux teenagers de moins de 14 ans. Vous disposez en effet du mec qui se prend pour le meilleur et qui le radote à chaque épisode au point de lui répondre outrageusement derrière votre écran. Nous trouvons également la princesse attirante aux oreilles de lapine, le mec mystérieux au look emo, l'assassin qui ne paye pas de mine, la petite nana sexy trop badass, la petite fille kawaï qui est sensée être la plus puissante et une dernière femme disposant d'un pouvoir physique énorme.
Pour éviter de spoiler sachez juste que la trame présentée en introduction par la légende ne sert que de toile de fond et n'est que très peu utilisée. L'anime se contente de démêler une intrigue développée entre les personnages sans se préoccuper de ce qu'il a présenté précédemment.
En ce sens, la fin m'a extrêmement déçu. Hormis le fait que le contexte n'évolue guère, une nouvelle intrigue se pose, laissant présager une suite qui n'arrivera vraisemblablement jamais.

Concernant l'histoire en elle-même, il s'agit d'un huis-clos où chacun cherche à déceler la vérité. Les sept protagonistes ne sont pas mis en valeur de la même façon et il n'est pas utile pour le spectateur d'essayer lui-même de résoudre l'enquête. Effectivement, pour vous donner l'impression d'un polar bien écrit, l'on vous ballade en ne vous donnant les clés de divers questionnements qu'une fois ceux-ci résolus, parfois de manière ahurissante. Ne parlons certainement pas de cette histoire d'amour naissante en 15 secondes chrono.
Un scénario donc vraiment trop bricolé qui a du mal à convaincre tant les twists s'enchaînent à la vitesse des retournements de veste des personnages plus crédules les uns que les autres.
En y repensant, je viens de me rendre compte d'un second point positif, il n'y a que douze épisodes et c'est tant mieux !

-Meskalyne-
Note de la rédaction
PRIX JURY :
Catégorie FANTASTIQUE


* Une animation de qualité
* Un format plus adapté au roman qu'à l'animé

* Un huit clos original
* Une perte d'intérêt concernant l'identité du coupable

* Des personnages aux caractères authentiques
* Un rythme qui ne baisse pas en intensité






Adapté du light novel éponyme, Rokka no Yûsha condense les événements prenant place dans le premier roman. L'originalité de ce dernier est qu'il se base uniquement autour d'un thème assez rarement abordé, celui de la suspicion. Le spectateur se retrouve en effet dans un huit clos à devoir démasquer, en même temps que les autres protagonistes, le traître au sein de l'équipe. Si l'on se prend rapidement au jeu en raison des différentes théories mises en avant ainsi que des attitudes plus ou moins suspectes de chacun, l'intérêt de découvrir le véritable coupable finit par perdre en saveur tant les possibilités sont nombreuses et n'offrent au final que peu de fins différentes. La faute notamment à un univers dont on ne sait presque rien et qui met le spectateur dans l'impossibilité d'imaginer les conséquences qu’entraînerait la traîtrise de tel ou tel personnage. De ce fait, même si l'enquête reste intéressante à suivre dans l'ensemble grâce à l'énergie déployée par l'ensemble des sept héros et aux divers renversements de situations qui en découlent, la conclusion de cette dernière n'a, comme on pouvait l'imaginer, que peu d'impact sur l'histoire. Agréable à suivre mais pas inoubliable, Rokka no Yûsha s'inscrit clairement dans un registre peu conventionnel mais le format apparaît parfois comme mal adapté pour garder intact la curiosité du spectateur. On est dans tous les cas en droit d'espérer voir venir un jour l'adaptation du deuxième roman afin de découvrir une autre facette de l’œuvre et d'en apprendre un peu plus sur son univers.

Bande annonce


Nous vous invitons à venir discuter de cet animé sur le forum.
Licencié par :

Crunchyroll
Distributeur Web

Avis des visiteurs

graph

Notez cette série :
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Références
http://rokka-anime.jp/
Japon
Site officiel.

Recherche Google : rokka no yûsha rokka no yuusha yamagata ishio passione
Recherche Yahoo : rokka no yûsha rokka no yuusha yamagata ishio passione

Staff
Episodes
Musique et voix de l'animé
Paroles
Japon
Rokka no Yûsha © 2015 YAMAGATA Ishio / Passione

Version 1.6 - Copyright © Association Animeka 2002-2017 - Termes d'utilisation.